Contact presse

Kiki McGowan
Head of Brand Communications

Zumtobel Lighting GmbH
Schweizer Strasse 30
6850 Dornbirn/Austria

Tel.: +43 (0) 5572 509-1303
kiki.mcgowan@zumtobelgroup.com
Andreas Reimann
Brand PR Manager

Zumtobel Lighting GmbH
Schweizer Strasse 30
6851 Dornbirn/Austria

Tel.: +43 (0) 5572 390-26522
andreas.reimann@zumtobelgroup.com
Jacques Brouhier
Marketing Manager Benelux

ZG Lighting Benelux
Rijksweg 47
IndustriezonePuurs 442
2870 Puurs

Phone:  +32/(0)3/860.93.93
jacques.brouhier@zumtobelgroup.com

Information de presse 2011

  • 12/2011
    Solutions lumière

    Nouveau centre de concerts « Harpa » à Reykjavik

    Chargé d'émotions et d'énergie comme l'est l'Islande
    Imposant. Située directement dans le port de Reykjavik, le nouveau centre de concerts et de conférences Harpa occupe une superficie de 28 000 m².
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Comme nul autre pays, l'Islande est marquée par les forces primitives de la nature. Sur cette île située juste en-dessous du cercle polaire, de vastes paysages volcaniques, des lacs en ébullition et des geysers jaillissant des entrailles de la terre font partie du quotidien à même titre que les puissants glaciers, les vents acérés et les mystérieuses aurores boréales. Environ 120 000 personnes vivent dans la capitale cosmopolite de Reykjavik, qui jusqu'à présent n'avait pas vraiment d'endroit adapté à de grandes manifestations culturelles. Depuis août 2011, le nouveau centre de concerts et de conférences « Harpa » offre un décor adéquat pour les congrès et conférences, l'opéra islandais et l'orchestre symphonique. Le bâtiment comportant une salle de concert pour 1800 spectateurs ainsi que trois autres salles plus petites est même devenu une attraction culturelle de niveau international. Par la transposition figurative de phénomènes naturels typiques à la région dans l'architecture construite, Harpa est également profondément ancré dans la tradition islandaise.

    Les concepteurs de ce projet - pour l'essentiel le cabinet danois Henning Larsen Architects, le cabinet islandais BatteríiðArchitects et l'agence acoustique de New York Artec Consultants ont réussi à y refléter la parfaite combinaison d'influences locales et globales. L'artiste islandais-danois OlafurElíasson a toutefois lui aussi joué un rôle essentiel : l'exceptionnelle enveloppe en verre du bâtiment porte sa signature ainsi que l'éclairage qu'il a conçu avec son partenaire de longue date, le spécialiste en solutions lumière Zumtobel. Au cœur de son concept d'éclairage, il y avait le désir de présenter la lumière comme événement transcendantal dont la source reste dissimulée.

    L'art et l'architecture constituent une unité indissociable

    Avec le port animé et une côté déchiquetée en arrière-plan, le centre de concerts et de conférences de 28 000 m² situé en bordure de l'Atlantique, rayonne le caractère sublime d'un cristal taillé. Les diverses inclinaisons des pans de façade créent des reflets qui laissent apparaître certaines surfaces opaques, alors que d'autres permettent un regard profond à l'intérieur du bâtiment. Dans la structure en nid d'abeilles de la façade, des champs vitrés, répartis de manière régulière, lancent d'étranges rayons de couleur verte, jaune, orange ou de couleurs complémentaires. Il s'agit ici de verre dichroïque, qui réfléchit ou laisse passer différentes longueurs d'onde de la lumière selon l'angle de vue, l'heure du jour ou la saison. Du fait des reflets et des variations permanentes de teinte et d'intensité de couleur, le bâtiment semble capter la lumière de manière surnaturelle.

    Ce phénomène est particulièrement manifeste sur la façade sud orientée vers le centre ville. Là se dresse une construction légèrement inclinée vers l'extérieur, comportant près de 1000 prismes vitrés superposés en quinconce. Pour la forme et la disposition de ces « briques » à douze faces en profilés d'acier carrés, Elíasson s'est laissé inspirer par les parois rocheuses de colonnes basaltiques résultant d'éruptions volcaniques qu'on trouve partout en Islande. « Les dodécaèdres semblent translucides et légers et pourtant la façade ne consiste en rien d'autre » explique-t-il à propos de son concept. La façade ne doit en aucun cas être comprise comme une œuvre d'art apposée, mais bien comme partie constituante de l'architecture qui assume également des tâches fonctionnelles. Elle porte par exemple la charge du plafond, fait office de tampon thermique et réduit les émissions de bruit à l'intérieur du bâtiment. « Le résultat est une façade lumineuse et étendue, contrastant vivement avec l'intérieur plutôt monolithique de Harpa » ajoute Elíasson.

    Des jeux d'ombres et de lumière kaléidoscopiques
    Vus du foyer, les briques géométriques créent une enveloppe dématérialisée de la façade qui, avec ses reflets, ses phénomènes de couleur et de lumière, fait songer aux apparitions d'aurore boréale. Ce spectacle est particulièrement intense en hiver, lorsque les rayons du soleil sont pratiquement horizontaux et que le foyer est plongé dans un jeu d'ombres et de lumière kaléidoscopique s'élevant presque jusqu'au plafond. Cette mise en scène est accentuée par les éléments miroités du revêtement de plafond. L'unité indissociable que forment l'art et l'architecture est particulièrement sensible à la tombée de la nuit, lorsque la façade sud se met à briller.  Ce qui de jour échappe même à des observateurs attentifs, ce sont les luminaires linéaires à LED installés sur la face intérieure de la construction. Il s'agit d'un type de luminaire entièrement nouveau, spécialement développé par Elíasson et Zumtobel pour ce projet, qui s'intègre de manière pratiquement invisible dans la structure prismatique. Les premiers prototypes des ces dodécaèdres illuminés avaient été présentés peu après la mise en route du projet à l'occasion de la biennale de l'architecture de Venise en 2006 et furent perfectionnés jusqu'à l'achèvement du bâtiment.

    Art de la lumière avec de la lumière artificielle
    Une des particularités de ces luminaires d'1,37 m de long et d'une puissance totale de 13,2 watts est la forme résultant du prolongement de la géométrie des blocs à douze faces et de la hauteur de montage minimale. Pour éveiller l'impression que les briques ne sont pas seulement illuminées, mais brillent d'elles-mêmes et pour obtenir une couleur parfaitement uniforme, deux mesures étaient nécessaires : premièrement, les LED RGB tricolores ne devaient en aucun cas ressortir à l'extérieur. Ils devaient en outre avoir un angle de rayonnement non pas de 180° comme d'habitude, mais de 90°. Cet objectif a pu être atteint à l'aide d'un corps spécial où la lumière des LED est d'abord introduite dans une « chambre de mixage lumineuse » avant d'être projetée vers l'extérieur à travers plusieurs composants en profilés plastiques diffusants. Deuxièmement, on ne pouvait voir ni câbles, ni points de fixation. C'est pour cette raison que les LED sont connectées au réseau électrique et de données par des câbles posés de manière invisible dans la structure porteuse ou dans les joints d'étanchéité des verres. Les lignes LED devaient être pilotables individuellement pour ce qui est de la couleur et de l'intensité lumineuse et devaient en outre être graduables jusqu'à 1 % de la puissance maximale, ce qui permet des scénarios lumière allant de séquences couleur sphériques à la projection d'images animées.

    Feu, eau, terre et air
    Les mois qui ont suivi l'inauguration, la lumière de ces LED, battant un rythme doux, ont plongé l'esplanade et le foyer dans une lumière mystérieuse, s'étalant lentement des briques et du plafond miroité jusqu'aux murs en béton apparent de couleur gris granit des salles de manifestation. La grande salle de concert « Eldborg » (château de feu) se place en contrepoint de cette couche virtuelle de glace. Portant le nom d'un des plus beaux volcans d'Islande, cette salle à trois rangées dans des chauds tons de rouge semble réellement en incandescence, créant une ambiance sécurisante et stimulante.

    Afin d'assurer une acoustique parfaite lors de manifestations vocales ou musicales, deux « chambres d'écho » ont été installées derrière les murs latéraux. Ces chambres peuvent être reliées avec la salle de concert par de plusieurs lourdes portes en béton, afin d'en augmenter le volume ainsi que la durée de retentissement du son. Afin de mettre entièrement en valeur cette acoustique finement réglable, tous les luminaires de Zumtobel installés dans la salle ont du être soumis à des mesures et certifiés 100 % silencieux. C'est pourquoi les ballasts des downlights de la gamme Panos, qui assurent, avec leur température de couleur chaude, un agréable éclairage de base durant les pauses par exemple, ont dû être placés à l'extérieur de la salle. Pour l'éclairage indirect, également graduable des murs latéraux, le système de chemin lumineux Tecton a pu être mis en œuvre. Déjà équipés de ballasts standard appropriés, les luminaires fonctionnent absolument silencieusement et sans scintillement, ce qui a permis d'éviter des frais de transformation ou d'équipement ultérieur. Pour éviter les zones d'ombre, les lampes se chevauchent selon un calcul précis.

    Chacune des petites salles est dédiée à un des quatre éléments. « Kaldalon » - en référence à une baie dans le nord-ouest d'Islande - représente l'élément eau. « Silfurberg » qui tient son nom d'une calcite translucide, symbolise la terre, alors que « Norðuljós » incarne l'air. Lors de l'étude de l'éclairage de « Norðuljós », il s'agissait avant tout d'évoquer les aurores boréales également visibles à Reykjavik, ce qui réussit à l'aide de parois rétroéclairées revêtues de lamelles en bois. À cet effet, Zumtobel a développé de concert avec les architectes, après de nombreuses constructions d'essai et de maquettes 1:1, une solution LED qui assure des ambiances colorées sphériques. Tout comme les briques de la façade sud, la lumière devait ici aussi être perçue comme un événement transcendantal, dont la source est dissimulée.

    Le parcours depuis le concept des architectes et artistes jusqu'à la réalisation du centre de concerts et de conférences actuel a exigé une coopération étroite entre toutes les parties concernées, de nombreuses séries d'essais et un travail de détail très précis. Ce long et coûteux processus de concertation et de réalisation, retardé de quelques années à cause de la crise économique islandaise, se voit récompensé par un bâtiment impressionnant, chargé d'émotions et d'énergie comme l'Islande même.

    Zumtobel. La lumière.
  • 12/2011
    Entreprise

    L'art et l'architecture forment une unité indissociable

    Zumtobel crée de fascinants éclairages de façade pour les espaces urbains
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Aujourd'hui, les façades illuminées font immanquablement partie du paysage urbain. À peine, la lumière du jour fait-elle place à l'obscurité que les centres ville changent de physionomie. Sous l'action de la lumière, les musées et églises, les immeubles et centres commerciaux révèlent certains détails ou accentuent leurs dimensions. La nuit, l'architecture a un caractère propre. La nouvelle application de Zumtobel se concentre sur les luminaires et systèmes d'éclairage spéciaux pour l'éclairage de façades : du monument discrètement illuminé jusqu'à la façade aux animations médiatiques. Stefan vonTerzi, le directeur marketing de Zumtobel explique : « Le nombre de façades de bâtiment éclairées augmente à une vitesse fulgurante.  Vu les bouleversements dans les domaines architectonique, social et technologique, la conception d'éclairage se voit confrontée à de nouveaux défis. Avec notre nouveau portefeuille de projecteurs de façade modernes, nous voulons aménager les espaces urbains de sorte que les concepts d'éclairage inspirés par l'architecture soient en accord avec une efficacité énergétique maximale. »

    Nouveau portefeuille de produits pour l'aménagement d'espaces urbains
    Les éclairages de façades modulent les paysages nocturnes. Ils servent à l'orientation, véhiculent des émotions et des ambiances et apportent une note personnelle aux bâtiments.  Ces fonctions ne doivent cependant pas faire perdre de vue l'efficacité énergétique : aujourd'hui, les solutions lumière doivent être durables, ménager les ressources et éviter la pollution lumineuse. Zumtobel offre un portefeuille de produits adaptés à ces tâches d'éclairage exigeantes, complété par des systèmes de commande intelligents, de manière à satisfaire à la fois les exigences de mise en scène et celles d'efficacité. De l'éclairage précis de parties de bâtiments à l'illumination uniforme de façades jusqu'aux spectacles lumière avec des animations médiatiques. Les LED haute performance modernes permettent de réduire nettement la charge énergétique en conciliant les exigences culturelles et l'utilisation responsable des ressources.

    Mise en scène vivante de la plus grande façade médiatique du monde 
    L'éclairage du centre commercial GalleriaCentercity à Cheonan, Corée est un exemple impressionnant d'intégration discrète de la lumière et de son utilisation comme moyen de communication. Dans ce projet, la façade et l'architecture entrent dans un échange passionnant et forment une entité colossale visible de très loin. Les fabuleuses dimensions du temple de la consommation ne sont pas seules responsables de cet imposant spectacle, la façade aux animations médiatiques de 12 600 m² y joue également un grand rôle. Au total, 22 000 points lumineux créent des mises en scène lumineuses dynamiques et habillent le bâtiment d'une enveloppe chatoyante. Zumtobel a réalisé cette extraordinaire installation lumière en collaboration avec la société renommée de conception d’éclairage de Bonn, a.gLicht, et la fameuse agence d'architecture d'Amsterdam, UN Studio.  Les projecteurs LED RGB au degré de protection IP65 ainsi que les projecteurs à LED blancs de Zumtobel offrent une fascinante combinaison de lumière, couleur et mouvement. Ici, la commande DMX assure une programmation individuelle des projecteurs à LED et reproduit fidèlement les animations sur la surface du bâtiment. Les projecteurs à LED sont entièrement intégrés dans les profilés de la façade et ne sont pas visibles au regard. Les séquences lumineuses en fondu, les subtiles transitions entre les séquences couleur et les messages et images véhiculés par la lumière transforment le GalleriaCentercity la nuit en un joyau mystique. Le centre commercial illustre de manière éloquente comment les façades peuvent se transformer en éléments interactifs du paysage urbain et comment l'éclairage peut moduler l'espace urbain - sans qu'une lumière diffuse indirecte ne vienne troubler l'espace alentour.

    Un éclairage délicat pour le Rookery Building de Chicago
    Lorsque vous vous trouvez devant le « Rookery » de Chicago, vous vous sentez transporté dans une autre époque. Le plus moderne bâtiment en acier de l'époque,revêtu de blocs de granit rouge,  se démarque majestueusement des autres immeubles par sa gracieuse architecture. Le Rookery se prévaut d'une longuehistoire : construit en1888 par les architectes Daniel Burnham et John Root, l'immeuble de 11 étages était alors le plus haut bâtiment du monde. Aujourd'hui, il est considéré comme le précurseur des gratte-ciel modernes. L'immeuble administratif est repris depuis 1970 dans le « National Register of Historic Places » en vertu de son architecture exceptionnelle. Si l'intérieur aménagé par Frank Lloyd Wright  héberge une architecture unique et fascinante,  il doit aussi sa renommée de joyau de l'architecture à sa façade ornée de stucs remarquables. La nuit, le bâtiment rayonne comme s'il sortait d'un conte des mille et une nuits. Ceci grâce au concept d'éclairage innovant d'OVI, réalisé par Zumtobel.  Afin d'obtenir un éclairage doux mais néanmoins précis, un luminaireà LEDspécial a été développé. Le luminaire est doté d'une optique ovale particulière, qui  met en relief les fins parements de stuc. En cas de surchauffe, ce luminaire peut réduire l'intensité à un niveau thermiquement acceptable et il dispose en outre du degré de protection IP65. Afin de réduire au minimum la pollution lumineuse qui risquerait d'endommager la pierre naturelle très sensible, les luminaires spéciaux sont disposés sur des consoles placées sur le châssis des fenêtres. De la rue, les sources lumineuses sont invisibles. Le soir, le « Rookery » apparaît comme un symbole époustouflant d'immortalité etdevient  le nouvel  emblème du quartier financier de Chicago.

    Lumière artificielle et art de la lumière au centre de concerts de Reykjavík
    Situé directement dans le port très animé de Reykjavik, le nouveau centre de concerts et de conférences « Harpa » (inauguré en 2011) s'étend sur 28 000 m² et rayonne comme un cristal taillé. Cet effet est créé par la structure en nid d'abeilles, plus particulièrement par des champs vitrés en verre dichroïque insérés dans la façade. La lumière du jour vient s'y refléter et fait scintiller la façade dans les tons de vert, jaune, orange ou leurs couleurs complémentaires. du fait des reflets et variations permanentes de ton et d'intensité de couleur, le bâtiment semble capter la lumière de manière surnaturelle. L'art et l'architecture fusionnent pour former une unité indissociable.

    Le soir surtout, elle se montre sous un jour impressionnant, lorsque la façade sud brille de lueurs mystérieuses. Ce spectacle est déclenché par des luminaires linéaires à LED installés à l'intérieur de la construction et invisibles de jour. À cet effet, l'architecte Olafur Eliasson a développé avec Zumtobel un tout nouveau type de luminaire qui s'intègre de par sa forme et sa couleur de manière pratiquement invisible dans la structure prismatique, éveillant l'impression que la façade n'est pas illuminée, mais rayonne d'elle même. Les luminaires spéciaux de près d'1,37 m de long et d'une puissance de 13,2 watt sont dotés d'un caisson spécial où la lumière des LED est d'abord dirigée vers une « chambre lumineuse » d'où elle est guidée vers l'extérieur après avoir traversé un profilé diffusant en matière plastique formé de plusieurs composants. Afin de n'avoir ni point de fixation, ni câble visible, les LED sont raccordées au réseau électrique et de transmission des données par des lignes posées en partie dans la structure porteuse et en partie dans les joints d'étanchéité des verres. Les lignes LED peuvent être commandées individuellement au niveau des couleurs et de l'intensité lumineuse, celle-ci pouvant être réduite à 1 % de la puissance totale, permettant ainsi des scénarios lumière, depuis des séquences couleurs sphériques jusqu'à la présentation d'images animées. C'est ainsi que chaque soir, « Harpa » se métamorphose en bâtiment chargé d'émotions et d'énergie, à l'instar de l'Islande.

    Zumtobel. La lumière
  • 12/2011
    Solutions lumière

    Ressuscité

    Zumtobel transforme le musée d'histoire militaire en  théâtre d'une histoire mouvementée
    Plus d’informationsMoins d'informations
    En rouvrant le Musée d'histoire militaire de Dresde en octobre 2011, les responsables se hasardaient sur un terrain pour le moins controversé : la présentation de la guerre et de la violence. Et pourtant, cette démarche est réussie, en grande partie grâce à la combinaison d'architecture ultramoderne, de subtiles compositions lumière et de contenu conceptuel. Le visiteur est plongé dans un monde qui se refuse à glorifier la guerre et lui offre toute latitude de réflexion. L'architecte vedette Daniel Libeskind a conçu pour ce projet une architecture exceptionnelle qui se voit assistée par un vaste concept d'éclairage de Zumtobel. Dans les salles d'exposition, la composition d'architecture et de lumière entraîne le visiteur dans un voyage à travers le temps et permet de jeter un regard neuf sur ce type spécial d'exposition. 

    Une exposition sur plus d'un siècle d'histoire mouvementée

    Avec 13 000 m² de surface d'exposition,ce musée est le plus grand musée d'histoire militaire d'Allemagne, jetant un regard rétrospectif sur plus d'un siècle d'histoire mouvementée. Créer un lien entre le passé et le présent et terminer avec l'ancien, tel était le défi lancé à l'architecture et à l'éclairage. Le réaménagement moderne rompt avec le passé. C'est ce qu'exprime le nouveau bâtiment qui s'enfonce comme un coin dans le vieux bâtiment classique. Sa forme est dérangeante mais allie en même temps l'histoire de la ville avec le modernisme présent. De ce fait, le nouveau bâtiment transforme non seulement l'aspect extérieur du bâtiment, mais également l'agencement des espaces intérieurs. À l'intérieur, les visiteurs trouvent un parcours thématique dans le nouveau bâtiment et une visite chronologique dans l'ancien bâtiment.  Le parcours thématique présente, dans une ronde à travers les époques, des expériences et événements ayant trait à la guerre et à la violence. La partie chronologique descend le fil de l'histoire depuis le Moyen-âge tardif jusqu'au présent. Au fil des salles, des éléments d'exposition classiques alternent avec des expériences interactives.  L'homme est le sujet central et le point de départ du concept de ce musée, il est invité á participer activement et à réfléchir.

    L'interaction entre lumière et volumes 
    Les salles rayonnent une ambiance particulière générée par le concept d'éclairage, développé par Zumtobel en collaboration avec Daniel Libeskind. Il traduit l'entendement de la lumière de l'architecte vedette pour qui la lumière est un outil de conception. Les pièces d'exposition et les matériaux exigent un concept d'éclairage flexible. De somptueux uniformes, la technique militaire, des armes à main ou encore des plans d'évacuation - chaque pièce doit recevoir sa lumière spécifique. Ici, l'éclairage de base et l'éclairage d'accentuation se fondent l'un dans l'autre. Les projecteurs utilisés pour l'éclairage de base éclairent ce qui doit éveiller l'attention du visiteur et sont pointés sur des détails intéressants. Le système de réflecteurs Arcos de Zumtobel a été spécialement conçu pour les domaines de l'art et de la culture et maîtrise parfaitement cette diversité de tâches.  Il dispose d'un gamme très étendue de produits qui offre la solution adéquate pour tout type d'éclairage. Les projecteurs peuvent être installés de manière flexible sur le système de rails porteurs Tecton. Ces rails à 11 pôles permettent de réagir avec souplesse aux différentes longueurs de salle et concepts d'exposition des musées.

    Le système de projecteurs Arcos s'adapte aux diverses exigences et se décline dans des versions à lampesaux halogénures métalliques HIT, à lampe TBT ou à LED, permettant ainsi un éclairage uniforme des salles ou des accents précis. Bien que les luminaires soient placés près des pièces d'exposition, la réduction du rayonnement thermique assure un éclairage inoffensif. Là où les couleurs ou les matériaux l'exigent, on utilise des filtres correcteurs de couleur. Les formes très discrètes des luminaires les font passer pratiquement inaperçus. Ceci vaut également pour l'indispensable éclairage de secours. Grâce à un degré élevé d'intégration des luminaires modernes à LED Resclite dans le système de rails Tecton, de jour, l'éclairage de sécurité est à peine visible. En cas d'urgence, les efficaces LED avec une distance de reconnaissance de 16 mètres, assurent l'orientation.

    Un éclairage authentique fait ressortir les détails

    Le concept d'éclairage de Zumtobel s'intègre harmonieusement dans le concept du musée : il crée une certaine distanciation par rapport aux pièces exposées. Par ailleurs, la lumière fait ressortir les détails dans toute leur authenticité – ce qui est particulièrement impressionnant dans les vitrines. Ici, les nuances de chaque ordre, de chaque blason ressortent nettement. La technique de fibres optiques Starflex permet un éclairage ponctuel sans rayonnement UV ni dégagement de chaleur qui confère une authenticité saisissante à chaque objet. La salle dite Cat Walk qui expose des modèles d'animaux grandeur nature, transmet un effet semblable. L'atmosphère créée semble donner vie à l'exposition, si bien que le visiteur se croit en plein dans les événements représentés. Les projecteurs Arcos à distribution intensive y projettent des cônes lumineux précis. Ils guident le regard et créent un jeu passionnant d'ombres et de lumière.
     
    Une mise en scène réussie
    Le système Tecton à 11 pôles est intégré dans un profilé en H et en U. Le système tout entier assure l'alimentation en courant alternatif triphasé, la commande DALI, l'intégration de l'éclairage de secours à LED et de l'éclairage des voies de fuite. Cette structure modulaire permet de créer une solution idéale avec un concept d'éclairage de même design avec néanmoins différents niveaux d'intensité.  Zumtobel a choisi le système de projecteurs Arcos pour l'éclairage de base et d'accentuation. Cette gamme complexe dispose de produits de plusieurs tailles et angles de rayonnement ainsi que de nombreux accessoires et permet ainsi de satisfaire des exigences spéciales en gardant le même design. Même l'acoustique et la technique de surveillance ont pu être entièrement intégrées dans le corps des projecteurs. Le plafond garde ainsi son aspect homogène. Pour l'éclairage des vitrines, on a utilisé des sorties de fibres optiques spéciales présentant différentes caractéristiques de rayonnement et pourvues de filtres de blocage UV/IR. Conformément aux exigences de l'utilisateur, la source lumineuse est un moteur de lumière Starflex avec lampe halogène QR-CB de 100 W et réflecteur en verre dichroïque pour le guidage optimal du flux. Les tables vitrines spéciales sont éclairées avec des réglettes lumineuses Linaria de Zumtobel. Installée sur la paroi du fond, la mince ligne lumineuse ne dérange pas l'aspect général et éclaire la vitrine d'une lumière uniforme et agréable.

    Bref, la mise en scène lumineuse de Zumtobel est réussie et guide agréablement le visiteur à travers le musée d'histoire militaire de Dresde. La lumière l'entraîne dans un voyage à travers le temps et crée, par la mise en relief nuancée de certains détails, un cadre vivant qui pousse à la réflexion.

    Zumtobel. La lumière.

     

    Données concernant le projet :
    Musée d'histoire militaire de Dresde
    Maître d'ouvrage :
    Entreprise publique Sächs. Gestion des immeubles et de la construction, Dresde/D
    Architecte :
    Studio Daniel Libeskind AG, Zurich/CH
    Étude de l'éclairage :  DELUX AG, Zurich/CH
    Conception électrique : IPRO Dresden, Dresde/D ; INNIUS GTD Dresde/D
    Installation électrique :
    ElektroDresden West, Dresden/D; FAE Elektrotechnik GmbH & Co.KG, Heidenau/D
    Solution lumière :  

    Zumtobel
    » Système de chemin lumineux Tecton
    » système de projecteurs Arcos
    » luminaires de sécurité à LED Arcos
    » ligne lumineuse Linaria
    » solution spéciale à fibres de verre Starflex avec différents angles de rayonnement

  • 11/2011
    Entreprise

    Une présentation moderne

    Zumtobel se met en ligne avec une nouvelle page Web
    Pionnier de l’innovation, Zumtobel colle à son époque, même dans le monde du numérique.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    En effet, depuis fin novembre, le fabricant de luminaires se présente avec une nouvelle page Web. Et il ne fallait pas seulement que son design soit moderne, elle devait être très conviviale également.

    La nouvelle page Web s’intègre harmonieusement à la stratégie globale de cette entreprise internationale. Ses objectifs principaux d’être à la fois simple, informative et divertissante sont désormais atteints avec cette présentation en ligne moderne.

    La nouvelle page Web présente des commandes de menu claires et une navigation intuitive dans ses divers contenus. Pour la partie très dense des produits notamment, on a veillé à ce que l’utilisateur voit directement sur une seule page toutes les informations sur le produit recherché.

    La recherche facile des informations actualisées sur les produits et sur l’entreprise est assurée par une fonction de recherche performante à laquelle s’ajoute la navigation clairement structurée. Dès la saisie de l’initiale d’un mot clé, famille de produit ou référence par exemple, la fonction auto suggestion affiche une liste illustrée avec les résultats de la recherche. Pour le visiteur du site, cela représente un temps d’acquisition de l’information nettement plus court et accélère le processus de traitement.

    Mais le facteur divertissement n’en reste pas moins un critère important sur une page Web : pour cela, Zumtobel mise avant tout sur les galeries de photos grand format et sur des éléments interactifs, tels que les vidéos et les animations. Même la carte interactive mondiale de référence, appelée « Map of Light », est intégrée à la nouvelle page Web. Elle présente des projets réalisés dans le monde entier. L’utilisateur peut naviguer de manière autonome sur la carte du monde, étudier certaines solutions d’éclairage et les télécharger au format PDF. La page Web est conçue avec de nombreuses fonctions de téléchargement qui permettent au visiteur de télécharger facilement les contenus qui l’intéressent et de les enregistrer localement.

    La nouvelle présentation Web est entièrement basée sur des formats standard modernes de type HTML 5 et elle est donc parfaitement adaptée pour les iPad et les terminaux mobiles. Par ailleurs, le catalogue complet des produits est conçu pour une utilisation mobile. Il suffit à l’utilisateur d’appeler la page » http://mobile.zumtobel.com (ou celle du pays correspondant : » http://mobile.zumtobel.de par exemple) dans le navigateur de l’appareil mobile. Cette fonction permet aux architectes, aux concepteurs et aux installateurs, où qu’ils soient, d’accéder à tout moment aux informations importantes sur les produits.

    Lors de la réalisation, on a également réfléchi à une utilisation cross-média de sorte qu’il soit possible d’accéder au catalogue des produits en ligne directement par les codes QR figurant sur les brochures, les catalogues ou les emballages des produits.

    La page Web anglais-allemand www.zumtobel.com est déjà entièrement réalisée dans la nouvelle présentation. Les pages des pays également pour l’Autriche (» www.zumtobel.at), l’Allemagne (» www.zumtobel.de) et la page suisse bilingue (» www.zumtobel.ch) sont accessibles dès maintenant. Toutes les pages des pays vont être réalisées progressivement. Pour le salon light+building d’avril 2012 la nouvelle page Web devra donc être accessible dans les principales langues, à savoir l’allemand, l’anglais, l’italien, le français et le néerlandais.

    Zumtobel. La lumière.

  • 11/2011
    Produits

    Une polyvalence imbattable

    Zumtobel étoffe le système Tecton de chemins lumineux avec une solution à LED moderne
    Plus d’informationsMoins d'informations
    En termes de polyvalence, le système de chemins lumineux Tecton de Zumtobel est quasiment imbattable : en effet, aucun autre système n’offre autant de facilité aux architectes, aux concepteurs et aux électriciens pour remplir des tâches d’éclairage aussi différentes avec un système continu. Pourtant, le fabricant de luminaires a encore élargi la gamme de produits avec une version standard à LED. Avec l’introduction de Tecton LED, le chemin lumineux pré-câblé à 11 pôles offre désormais la possibilité d’intégrer aussi des composants à LED haut de gamme dans le système ; la compatibilité et la flexibilité restent intactes et cela n’affecte pas le montage du chemin lumineux Tecton, connu pour se faire facilement et sans outil.

    Avec la durée de vie élevée des LED, de 50 000 heures avec 70% de flux lumineux, Tecton LED garantit des faibles coûts d’énergie et d’entretien. Dans le même temps, Zumtobel confirme les rendements lumineux élevés allant jusqu’à 80 lm/W avec des flux lumineux pouvant atteindre 5050 lumens pour cette ligne d’éclairage d’avant-garde. Une consommation énergétique faible, peu d’entretien et des interruptions de travail moins fréquentes sont autant d’avantages précieux pour les entreprises et l’environnement. Pour autant la qualité de l’éclairage reste excellente, assurée par un indice Ra > 80 de rendu des couleurs et deux températures de couleur au choix, 3000 ou 4000 kelvins. La totale compatibilité du système à LED avec toute la famille des produits Tecton permet de remplacer sans difficulté et sans outil les luminaires T16 ou T26 déjà installés par le nouveau chemin lumineux à LED. Tecton élargit donc son champ d’application aux biens à réhabiliter qui optent pour une solution d’éclairage moderne, durable et incontestablement plus efficace.

    Pour la gamme Tecton, Zumtobel mise sur la technique moderne des LED, car elle offre une sécurité élevée pour l’avenir tout en permettant un investissement sûr. Le système de chemins lumineux à LED dispose de quatre optiques qui répondent à un large éventail des besoins en éclairage dans les supermarchés, les grands ateliers de production ou les centres logistiques. Ce n’est qu’avec ces optiques à la pointe de la technique que les LED dévoilent réellement leurs atouts. Elles permettent d’optimiser les éclairements horizontaux et verticaux pour les différents besoins. La pose de réflecteurs supplémentaires n’est plus nécessaire du fait que l’orientation spécifique de la lumière est assurée par les différentes optiques.
    • - L’optique Wide Beam convient spécialement pour éclairer les étagères et les corridors lorsque les hauteurs sous plafond sont faibles ou moyennes (environ 6 à 8 mètres). Mais elle est idéale aussi pour l’éclairage homogène de grandes surfaces d’un seul tenant.
    • - L’optique Narrow Beam a été spécialement étudiée pour l’industrie et les applications techniques. Le faisceau très étroit de l’optique garantit un éclairage uniforme et efficace des façades verticales sur les étagères. Elle atteint sans problème des hauteurs sous plafond moyennes et grandes (environ 14 à 18 mètres).
    • - L’optique double lèche-mur est utilisée en priorité pour éclairer les étagères et les surfaces de présentation. Sa répartition lumineuse étant particulièrement régulière et symétrique, elle attire l’attention notamment pour la présentation des marchandises.
    • - L’optique lèche-mur quant à elle est asymétrique. Elle a été tout spécialement conçue pour éclairer les surfaces d’étagères d’un seul côté. Un réflecteur discret, qui se monte sans outil, met idéalement en scène la marchandise exposée.

    Le nouveau luminaire à LED conçu par Billings Jackson Design est séduisant par son aspect minimaliste. Il se fait discret dans la pièce tout en assurant un éclairage apaisant au plafond. L’avantage de cette structure est que les chemins lumineux ne présentent plus aucune zone de raccordement, la ligne lumineuse traverse la pièce sans rupture.

    Même au moment de l’installation, le système de chemins lumineux à LED apporte un plus grand confort et exige un temps de montage plus court : là où auparavant il fallait monter une réglette, un réflecteur et la lampe à la suite sur le rail porteur, Zumtobel fournit maintenant avec Tecton LED une solution « tout en un » : il suffit d’encliqueter la réglette à LED sur le rail et l’installation est terminée. Pour l’adaptation aux besoins individuels, les modèles existent en deux longueurs et en deux exécutions : à ballast électronique et en version graduable.

    Zumtobel. La lumière.

  • 10/2011
    Solutions lumière

    Une rénovation efficace

    La rénovation de l'éclairage peut apporter une économie d'énergie de 45 % aux entreprises industrielles
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Dans la halle de production du fabricant de feuillards laminés à froid, Risse+Wilke, le travail s'effectuait jusqu'à présent sous les habituelles lampes aux iodures métalliques. Elles constituaient jusqu'alors une solution adéquate pour éclairer convenablement les postes de travail dans les grandes et hautes halles industrielles. Mais ces dernières années, on s'est mis à accorder une plus grande importance à un bon éclairage industriel. Une solution lumière moderne, bien utilisée, aide à optimiser les conditions de travail, à accroître la motivation et à prévenir la fatigue et par conséquent les accidents du travail. C'est pourquoi après un entretien avec le fournisseur d'énergie E-Mark (groupe d'énergie) et le spécialiste en solutions lumière Zumtobel, le producteur de feuillards laminés à froid décida de moderniser l'éclairage dans la halle de production et l'équipa de nouvelles armatures intérieures modernes. Markus Sand, directeur de projet de l'entreprise Mark-E, qui monta l'installation en contracting et l'exploite actuellement, explique : « Les armatures intérieures actuelles consomment nettement moins d'énergie en raison des nombreux perfectionnements apportés aux lampes, aux ballasts et aux luminaires. Après la rénovation de l'éclairage de sa halle, notre client consomme maintenant jusqu'à 45 % moins d'énergie.  

    Les 545 armatures intérieures de la gamme de produits Valuea qui ont été installées non seulement réduisent nettement la charge énergétique, elles améliorent aussi la qualité de lumière des collaborateurs et collaboratrices. Les luminaires ont été équipes de lampes ultramodernes et des réflecteurs à rendement élevé. L'excellente qualité de lumière se voit confirmée par un bon indice de rendu des couleurs de > 80 et par l'éclairage plus uniforme que l'ancien. Le flux lumineux est pratiquement constant et des températures ambiantes de 35° C ne posent aucun problème. « Ce qui nous a fait opter pour les armatures intérieures sont avant tout la possibilité de différentes répartitions lumineuses et de réglage de la commande par groupes. Valuea se présentait comme un produit haut de gamme, couvrant parfaitement les exigences techniques et garantissant un grand potentiel d'économie » commente Markus Sand.

    Les responsables attachaient une grande importance à l'intégration et à l'utilisation d'une commande en fonction de la lumière du jour permettant d'économiser beaucoup d'énergie. Étant donné que c'est pendant la durée de vie d'un luminaire que sa charge énergétique est la plus importante (plus de 90 %), c'est là que le potentiel d'économie est le plus grand. Un système de gestion de l'éclairage moderne est donc la solution optimale pour faciliter l'utilisation de luminaires à faible consommation d'énergie. Lors de la présentation de l'armature intérieure Valuea, c'est précisément l'utilisation de ballasts modernes, compatibles avec un système de gestion de l'éclairage qui fut accueillie très favorablement. La gradation simple réduit déjà de 30 % la consommation d'énergie par rapport à une solution lumière non graduable. La commutation en fonction de la lumière du jour permet d'augmenter encore le potentiel d'économie. Un autre avantage est l'éclairage sans scintillements près des machines en rotation. Contrairement aux luminaires industriels de technique 50 Hz, les lampes fluorescentes fonctionnent à 22 KHz, empêchant ainsi l'effet stroboscopique.

    La gestion de l'éclairage Dimlite de Zumtobel permet une mise en service rapide par un système plug-and-play. Les composants souhaités ont simplement été ajoutés à un module de base et mis en service par initialisation automatique. Ainsi, le client n'a pas grand-chose à faire pour économiser davantage d'énergie. La commande par groupes, désirée par le client, a pu être réalisée sans problème : les groupes de luminaires sont graduables individuellement et en fonction de la lumière du jour. Ainsi, la lumière artificielle n'est allumée que lorsqu'elle est nécessaire pour assurer l'éclairage conforme aux normes. L'éclairement maximal de 3000 lux exigé dans les halles industrielles n'en est pas affecté et est assuré de manière optimale avec les luminaires Valuea. Au besoin, l'intégration d'un détecteur de présence dans le système de gestion de l'éclairage est envisageable.

    Le directeur de Risse+Wilke, Dr. Kai Wilke, résume ainsi : « La rénovation de l'éclairage améliore la qualité des postes de travail de nos collaborateurs, ménage les ressources et facilite notre travail quotidien. La combinaison est parfaite – surtout parce qu'avec la commande de l'éclairage, elle permet de réagir avec souplesse aux modifications opérées dans l'entrepôt ou la zone de production. 

    Informations sur le projet :
    Risse + Wilke Kaltband GmbH & Co.
    Maître d'ouvrage : Risse + Wilke Kaltband GmbH & Co.
    Conception électrique : Mark-E, Hagen/D

    Solution lumière :
    Zumtobel
    » Armature intérieure VALUEA
    » gestion de l'éclairage Dimlite

    Illustrations : Publication gratuite avec la mention : Zumtobel

  • 08/2011
    Solutions lumière

    L’art d’éclairer tout en préservant

    Le système de projecteurs Arcos de Zumtobel apporte un nouveau lustre au musée Albertinum
    Depuis sa rénovation de grande ampleur, imposée par la crue de l’Elbe en 2002, un caractère d’un genre nouveau s’est introduit dans ce bâtiment Renaissance ; c’était à l’origine un arsenal qui fut transformé en 1889.

    Plus d’informationsMoins d'informations
    L’Albertinum, qui appartient aux collections nationales de Dresde, abrite plus de 10 000 peintures et sculptures mondialement connues, allant de la période romantique à la période moderne. Depuis sa rénovation de grande ampleur, imposée par la crue de l’Elbe en 2002, un caractère d’un genre nouveau s’est introduit dans ce bâtiment Renaissance ; c’était à l’origine un arsenal qui fut transformé en 1889. Ces lieux dégagent à la foi un esprit romantique et de la magie. Les diverses pièces donnent au visiteur un accès sans cesse renouvelé à l’art. La combinaison d’une architecture rectiligne, de couleurs discrètes et d’un éclairage de qualité diffusé par les projecteurs confère aux pièces cette atmosphère neuve. Du fait que, pour des raisons de conservation, les objets exposés dans les musées nécessitent un traitement particulièrement peu agressif, le système de projecteurs Arcos de Zumtobel, spécialement conçu pour le secteur de l’art et de la culture, a su convaincre la direction du musée. Des filtres spéciaux montés sur les projecteurs empêchent les rayons UV ou IR dévastateurs d’endommager ou de décolorer les toiles. Le cache intégré au design du projecteur évite les reflets parasites.

    Ce concept d’éclairage est le fruit de la collaboration entre Lichtvision GmbH et Zumtobel. Le spécialiste de l'éclairage Karsten Ehling confirme d’ailleurs que le traitement des objets précieux nécessite un soin tout particulier et explique à ce sujet : « L’étude de l’éclairage, c’est plus qu’une belle idée. Le concept doit être techniquement transposable et la maintenance des bâtiments y joue un rôle primordial. Dans les musées notamment, il faut tenir compte des aspects conservatoires tels que, par exemple, la quantité maximum de lumière qu’une œuvre ancienne peut recevoir. » C’est exactement ces aspects-là que les éclairagistes, les concepteurs des systèmes électriques et Zumtobel ont pris en compte lorsqu’ils ont réalisé la solution d’éclairage à l’échelle du bâtiment.

    Dès l’entrée, le visiteur passe sans transition du hall d’accueil du musée à la salle des sculptures avec ses œuvres traitées en filigrane. La cour intérieure, elle aussi rénovée, est adjacente. Cette cour jusqu’alors inutilisée a été remodelée par le cabinet Staab Architekten en une cour vitrée et surmontée d’un magasin à deux niveaux. Le dépôt de 70 mètres de long, 25 mètres de large et 10 mètres de haut est suspendu tel un pont monumental au-dessus de la halle, sans appui, et recouvre les quelque 1700 m² de la cour intérieure. Autour de Volker Staab, le bureau d’architectes a donc créé de manière subtile une « Arche pour l’art ». « Nous avons habillé la face inférieure du magasin d’un plafond semi-transparent tendu de manière à donner l’effet optique d’une cour vitrée à intensité graduée », explique Volker Staab. En réalité, c’est juste la lumière du jour qui est filtrée à travers les pans du toit extérieur. Des chemins lumineux de Zumtobel y sont installés en complément, qui peuvent être allumés en cas de besoin via le système de commande de l’éclairage. Une tête de mesure de la lumière du jour montée sur le toit de l’Albertinum mesure la lumière du jour incidente. Lorsque celle-ci ne suffit pas pour l’intensité d’éclairage requise, les chemins lumineux Tecton sont automatiquement allumés via le système de gestion d’éclairage Luxmate Professional. Cela permet par exemple, lorsque le temps est maussade ou que la nuit tombe vite en hiver, que la cour vitrée ne perde rien de son charme et que l’éclairage façonne avec un certain mystère cet espace recréé. De plus, sur toute la longueur du toit, des projecteurs Arcos sont montés dans deux rails conducteurs triphasés. La commande DALI offre la possibilité d’adresser et de commander individuellement chaque projecteur via le système de commande Luxmate Professional. L’éclairage d’accentuation ciblé est prioritairement utilisé pour les manifestations. La gigantesque surface étincelle alors de tous ses feux avec un éclairage allant d’un éclairement général homogène aux cônes lumineux avec toutes leurs nuances.

    La visite du premier étage vous offre un panorama sur l’art, de l’Antiquité à l’époque moderne. Tout l’étage est uniformément équipé de projecteurs Arcos de Zumtobel. Montés sur les rails porteurs Tecton, les projecteurs à commande DALI peuvent être positionnés de manière idéale. « Avec ces projecteurs, nous avons tout simplement une souplesse énorme lorsque nous modifions l’accrochage des œuvres ou que nous en retirons. L’orientation et la commande individuelles des projecteurs nous laissent toute latitude dans l’aménagement », explique Michael John, le directeur du service technique. L’utilisation de rails à 11 pôles contribue pour sa part à un éclairage de sécurité à LED moderne : grâce à leur efficacité élevée et à leur répartition idéale de la lumière, un petit nombre de luminaires compacts à LED Resclite suffit, en cas d’urgence, à éclairer les salles d’exposition en toute sécurité. Une fois intégrés dans les rails Tecton, ils sont à peine visibles. Avec une puissance raccordée minimale de 5 W et une durée de vie de 50 000 heures, le musée peut faire de réelles économies.

    Alors que les salles réservées au contemporain sont maintenues dans des tonalités blanches apaisantes, la Klingersaal, classée monument historique, nous rappelle l’aménagement d’origine. Les colonnes à la décoration filigrane, les murs lie de vin abondamment chargés de motifs peints ramènent le visiteur à l’époque des peintures et sculptures qui y sont exposées. Aucune modification structurelle importante n’ayant pu être réalisée en raison de son classement monument historique, c’est également la seule salle non climatisée. Il était donc possible d’y adapter l’éclairage. Là encore la flexibilité des projecteurs Arcos est mise en évidence. Malgré la grande hauteur des plafonds, les objets exposés sont parfaitement mis en valeur grâce à un éclairage très ciblé, soulignant avec précision les nuances et les matières les plus fines. Pour réaliser les éclairages muraux sur des grandes surfaces, on a posé des systèmes spécialement étudiés dotés de lentilles et de platines-réflecteurs lèche-murs. À d’autres endroits en contrepartie, ce sont des volets paralumes qui sont montés afin de réduire de manière efficace et flexible la lumière diffuse autour de l’objet éclairé. Les filtres IR et UV sont déjà intégrés dans les lampes QT 12 utilisées, lesquelles répondent donc aux exigences d’un éclairage non agressif de conservation dans tout le musée.

    Au deuxième étage, l’aspect des salles est nettement différent. La majeure partie des peintures exposées vont de 1945 à l’époque contemporaine. Des artistes comme C.D. Friedrich, Gerhard Richter ou Georg Baselitz sont représentés dans diverses petites salles. Alors que le premier étage est caractérisé par trois grandes salles d’exposition le long des axes longitudinaux avec deux entrepôts accessibles au public aux extrémités, le deuxième étage est divisé en de nombreuses petites salles. En parcourant l’exposition, le visiteur fait un passionnant voyage dans le temps à travers l’histoire de l’art. Contrairement aux anciennes salles du musée, le concept d’éclairage mise ici sur un plafond lumineux à rétroéclairage indirect. Cela donne l’impression que la lumière du jour s’infiltre directement par le plafond. L’aspect lisse du plafond augmente par ailleurs optiquement la dimension des pièces et donne aux peintures l’espace nécessaire à leur plein effet.

    Finalement, la rénovation n’a pas seulement pris en compte le quotidien. L’éclairage doit assurer la sécurité et l’orientation, même dans des cas exceptionnels. Pour les cas d’urgence, les luminaires à pictogrammes côtoient les luminaires de sécurité à LED installés. Au quotidien, ces luminaires extrêmement fins ne se remarquent pratiquement pas. La technologie des LED adopte la modernité avec un cadre élégant en aluminium de seulement 3 mm d’épaisseur, une faible hauteur et une visibilité de 30 m. La visite du musée peut donc se faire en toute tranquillité et de manière sûre.




    Informations sur le projet:
    Albertinum Dresde/All
    Maîre d'œuvre : Staatsbetrieb Sächsisches Immobilien- und Baumanagement, Dresde/All
    Architecte: Staab Architekten, Berlin/All
    Etude de l'éclairage: Lichtvision GmbH, Berlin/All
    Conception du systéme électrique: DEIB GmbH Dresdner Elektro – Ing.-Büro, Dresde/All
    installation électrique: Elektro Dresden West GmbH, Dresde/All
    Solution lumiére: Zumtobel
    » Système de projecteurs ARCOS,
    » système de chemins lumineux TECTON,
    » luminaires de sécurité à LED RESCLITE ESCAPE,
    » luminaires à pictogrammes à LED PURESIGN,
    » luminaires suspendus FREELINE,
    » système d’éclairage PERLUCE


    Illustrations: Publication sans droit d’auteur avec la mention : Zumtobel
  • 07/2011
    Solutions lumière

    Un arc-en-ciel au-dessus d'Aarhus

    Des luminaires Zumtobel éclairent « Your rainbow panorama »
    Le chemin panoramique « Your rainbow panorama » en parois vitrées colorées est éclairé avec une solution spéciale de Zumtobel, le spécialiste en solutions lumière.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Est-il vraiment possible de courir à travers un arc-en-ciel ? Eh bien, oui, depuis peu. Dans la ville danoise d'Aarhus, plus précisément sur le toit du musée d'art ARoS. Le célèbre artiste Olafur Eliasson y a développé une installation spectaculaire, une promenade circulaire de 150 mètres de long intitulée « Your rainbow panorama » (votre panorama arc-en-ciel). À 50 mètres de haut, l'anneau arc-en-ciel offre un époustouflant panorama sur la ville portuaire. La lumière du jour transparaissant à travers les parois en verre courbé dans les couleurs spectrales - chacune une pièce unique en soi - crée l'impression d'être à l'intérieur d'un arc-en-ciel. Afin que l'installation n'agisse pas seulement de jour, Eliasson a misé sur son partenariat de longue date avec Zumtobel pour la partition lumineuse. Une solution spécialement développée pour ce projet, constituée de 116 luminaires encastrés à distribution indirecte installés le long du diamètre intérieur, transforment dès la tombée du jour le plafond blanc en une source de lumière de sorte que le chemin panoramique praticable ressemble à un arc-en-ciel en suspension au-dessus du musée.

    L'idée de « Your rainbow panorama », explique Olafur Eliasson, est d'entrer en dialogue avec l'architecture existante et d'intensifier ce qui était déjà assuré auparavant, à savoir la vue sur la ville. J'ai créé un espace où les limites entre l'intérieur et l'extérieur se brouillent – où les personnes ne savent plus trop si elles viennent d'entrer dans une œuvre d'art ou dans une partie du musée. J'attache tellement d'importance à cette incertitude parce que c'est elle qui incite les gens à penser et à sentir au-delà des limites dans lesquelles elles se meuvent d'habitude. »

    « Your rainbow panorama » est la dernière pièce de puzzle du musée d'art ARoS, terminé en 2004. Le bâtiment de neuf étages en forme de cube, avec sa façade vitrée, divisée à l'intérieur par une grande rue centrale, semble prédestiné pour recevoir la sculpture arc-en-ciel. La promenade circulaire à 50 mètres de hauteur a un diamètre de 52 mètres, une largeur de trois mètres et a été installée sur des minces colonnes de trois mètres et demi au-dessus du toit en terrasse du musée. En entrant dans « Your rainbow panorama », une vue exceptionnelle sur la ville d'Aarhus s'offre au visiteur à travers les parois vitrées. Ces vitres colorées ont été fabriquées individuellement, vu qu'elles doivent présenter une courbure spéciale pour le chemin circulaire. Elles constituent la seule structure porteuse du toit. Le jour, c'est la lumière du soleil pénétrant à travers les panneaux de verre colorés qui illumine l'installation dans les couleurs de l'arc-en-ciel. À la tombée du jour et au soir, les 116 luminaires encastrés spéciaux de Zumtobel remplacent la lumière du jour manquante.

    Pour obtenir au soir le même effet que de jour, aucun des luminaires ne devait être ouvertement visible. Le spécialiste en solutions lumière a résolu ce problème avec un éclairage indirect spécial : les luminaires T-16 à distribution indirecte ont été montés le long des limites intérieures de la promenade circulaire. Tous les luminaires sont insérés dans les bordures de sol sous une grille de défilement praticable. Pour les besoins spécifiques du projet, les réflecteurs et matériaux des luminaires ont été optimisés de manière à ce que la lumière éclaire toute la surface du plafond de façon symétrique. Le plafond du chemin panoramique devient ainsi une source lumineuse virtuelle qui de l'extérieur, devant un arrière-plan clair, prend les couleurs des panneaux de verre colorés alors que les visiteurs peuvent savourer le panorama sans être gênés.

    Dr. Harald Sommerer, CEO de la marque Zumtobel, résume en ces mots : « Des projets de ce type nous donnent la possibilité d'affirmer notre compétence dans le domaine de l'éclairage professionnel de bâtiments d'art et de culture. Nous sommes heureux qu'avec notre concept d'éclairage le chemin panoramique d'Olafur Eliasson puisse être mis en valeur également au soir et offre ainsi aux visiteurs une expérience de lumière et d'architecture incomparable. »


    Informations
    sur le projet :
    Your rainbow panorama, Aarhus/DK
    Maître d'ouvrage : ARoS Kunstmuseum, Aarhus/DK
    Architecture t: Studio Olafur Eliasson, Berlin/D
    Conception électrique : NIRAS, Aarhus/DK
    Construction métallique/statique : Rohlfing, Stemwede/D
    Installation électrique : Risskov Installatoer Forretning A/S, Risskov/DK
    Installation lumière : Zumtobel
    Solution spéciale : 116 luminaires indirects avec une technique de réflecteur spéciale (1/54 W)

    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : © Ole Hein Pedersen

  • 07/2011
    Solutions lumière

    Jeux de lumière à la Galleria Centercity

    Zumtobel met en scène une des plus grandes façades médiatiques
    De doux fondus lumineux, des variations de couleurs intenses et même les messages et images mis en scène par la lumière transforment la façade du centre commercial en un spectacle inédit.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Avec le centre commercial Galleria Centercity de Cheonan, la Corée s'est parée d'un nouveau superlatif. Un bâtiment gigantesque, déjà visible de loin, lorsque le voyage depuis la capitale, distante d'environ 80 km, touche à sa fin. Un temple de la consommation époustouflant, non seulement par ses dimensions, mais aussi par la façade médiatique d'une surface de 12 600 m². Plus de 22 000 points lumineux LED créent un éclairage dynamique qui confère au bâtiment une enveloppe chatoyante qui se détache de matière impressionnante de l'arrière-fond urbain. Les projecteurs à LED haute puissance, développés par le fabricant de luminaires Zumtobel sont conçus de manière à s'intégrer dans la façade en devenant quasi invisibles. De ce fait, les séquences lumineuses qui, tantôt dans un rythme rapide, tantôt en un lent fondu se déroulent sur la façade, exercent une fascination supplémentaire sur les visiteurs. Zumtobel a réalisé cette extraordinaire installation lumière en collaboration avec le concepteur d'éclairages de Bonn, ag Licht et le bureau d'architectes renommé d'Amsterdam, UN Studio.

    Wilfried Kramb, directeur de projet chez ag Licht résume en ces termes : « Notre but dans la mise en scène de la façade était d'éclairer cette très grande surface de manière à ce que l'impression générale du bâtiment en soirée ait quelque chose en commun avec l'impression exercée pendant la journée. Nous voulions parvenir à ce que notre concept d'éclairage reflète la structure lamellaire de la façade et le jeu avec les profilés en superposition. De là est née l'idée de base de projeter la lumière depuis les profilés de la façade vers la couche se trouvant derrière. Ce projet représentait pour nous le fascinant défi de développer, sous les conditions prescrites, une idée innovante qui enthousiasme toutes les parties concernées. »

    Ce projet s'inscrit dans les débuts réussis de Zumtobel dans l'éclairage de façades. Des solutions lumière réalisées dans le domaine des façades, la Galleria Centercity est à ce jour le plus gros projet. Il fait date dans l'éclairage de façades médiatiques intégré.

    « En Asie, on ne se rend pas dans un centre commercial uniquement pour y faire des courses. Les halles commerciales comme la Galleria Centercity sont en Extrême-Orient également des lieux d'échanges sociaux » explique Ben van Berkel, l'architecte du centre commercial et le directeur de UN Studio. C'est la raison pour laquelle le bureau d'architectes d'Amsterdam l'a conçu dans un grand souci de convivialité. L'offre du centre commercial dépasse d'ailleurs de loin les possibilités d'achat et s'étend jusqu'aux différents rendez-vous culturels.

    « Faire du grand magasin un espace vivant demandait tant à l'intérieur qu'à l'extérieur une formidable puissance créatrice qui attire les visiteurs, les incite à rester et à revenir » ajoute Ben van Berkel. La façade médiatique réalise cette idée à la perfection : de doux fondus de couleurs et de lumière ondulant sur les grandes surfaces du bâtiment l'animent d'effets fascinants. Des animations basées sur ordinateur développés par UN Studio ont en outre été intégrées dans le concept lumière. La commande DMX installée permet la programmation individuelle des différents projecteurs à LED et transfère ainsi avec exactitude l'animation sur la surface du bâtiment. L'action conjuguée de tous les projecteurs LED crée ainsi sur la façade des images et des messages au caractère vivant. Les transitions fluides entre les différentes séquences d'images et de couleurs attirent le regard comme par magie. Bien que les séquences, spécialement adaptées à l'architecture, soient fixes, aucune « image » ne ressemble à l'autre, et le regard reste captivé par une partition lumière qui se poursuit à l'infini. Alors que de jour le bâtiment en forme de cube, avec son architecture insaisissable jetant des reflets, prend un aspect quelque peu mystique, le soir, il se transforme en un aimant urbain chatoyant et infiniment variable.

    Pour la façade, les architectes ont conçu une construction spéciale réalisée avec des profilés en aluminium doubles superposés de manière asymétrique et disposés verticalement, ce qui donne un effet moiré. La couche arrière de lamelles est constituée d'un panneau en aluminium. Pour la couche avant, les architectes ont conçu des profilés triangulaires sur mesure en aluminium dotés de verre trempé. Ce détail est très important pour l'effet de lumière car les projecteurs à LED RGB spécialement développés par Zumtobel pour ce projet sont entièrement intégrés dans les profilés de la façade extérieure. C'est de là que la lumière est projetée sur la couche intérieure de la façade et réfléchie sur la surface du bâtiment. La lumière indirecte totalement exempte d'éblouissement permet de transformer les points lumineux LED très focalisés en des points d'image étalés. Zumtobel a utilisé trois types de pixels, qui se différencient par différentes optiques et par l'effet lumineux qui en résulte : dans les angles du bâtiment, on trouve une haute résolution de 400 x 400 pixels, dans les transitions entre les surfaces planes et les angles, une résolution moyenne. La faible résolution de 800 x 800 pixels est optimale pour les énormes dimensions des surfaces planes. En tout, plus de 22 000 luminaires ont été installés, dont 12 399 de 3,6 W dans la version RGB et 10 000 de 1,2 W à lumière blanche. Le concept des pixels indirects étalés assurent non seulement des luminances harmonieuses, mais également une très grande efficacité en relation à la surface à éclairer.

    La Galleria Centercity montre de manière exemplaire comment les façades peuvent devenir des éléments interactifs du contexte urbain et comment l'espace urbain peut être modulé à l'aide de lumière – sans que la lumière indirecte, non éblouissante n'aie une influence dérangeante sur la ville proche.


    Informations concernant le projet :
    Galleria Centercity, Cheonan/KR
    Maître d'ouvrage : Hanwha Galleria, Cheonan/KR
    Architecture : UNStudio Amsterdam/NL
    Architectes
    exécutants :
    GANSAM Architects & Partners, Seoul/KR
    Étude de l’éclairage de façade : ag Licht, Bonn/D
    Installation électrique de la façade : B2, Seoul/KR
    Projections sur la façade (contenu) : UNStudio, Amsterdam
    Entrepreneur général pour l'éclairage de façade : Hwangduck, Corée
    Solution lumière pour la façade : Zumtobel
    Projecteurs à LED RGB en exécution spéciale
    IP 65 ainsi que projecteurs à LED blanches
    Commande DMX : Lightlife, Berlin/D


    Illustrations: Publication gratuite avec la mention : Galleria Centercity, 2011, UNStudio © Kim Yong-kwan

  • 06/2011
    Solutions lumière

    Deutsche Bank à Francfort

    L’intelligence est porteuse de valeur ajoutée
    Dans beaucoup de zones de la centrale de la Deutsche Bank, des solutions d’éclairage intelligentes procurent, outre une atmosphère agréable, des surprises optiques. Ainsi, la réorganisation se révèle porteuse de valeur ajoutée, autant au niveau de l’esthétique que de la qualité d’accueil.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Désormais, la centrale de la Deutsche Bank est un véritable bijou. De l’extérieur, presque rien n’indique que les deux tours de 155 m de hauteur datant de 1984 ont subi une transformation radicale », explique l’architecte Giulio Castegini, responsable du projet pour le cabinet milanais Mario Bellini Architects. Toutefois, les valeurs intérieures des tours jumelles, populairement appelées « Soll » und « Haben » (NDT : ce qui signifie « débit » et « crédit ») sont saisissantes. Au terme d’une rénovation de trois ans, elles se veulent le symbole d’une entreprise profondément enracinée à Francfort mais orientée sur le monde, qui est consciente de sa responsabilité d’entreprise. La certification LEED platine de l’U.S. Green Building Council et la certification or de la Deutschen Gesellschaft für Nachhaltiges Bauen (DGNB) sont les témoins d’une approche intégrant tous les corps de métier et de la multitude de solutions orientées vers l’avenir spécifiques au projet. Le résultat : outre une préservation des ressources et une efficacité énergétique, un environnement de travail agréable pour près de 3 000 employés.

    Ainsi, le besoin énergétique a pu être réduit de moitié, la consommation d’eau de plus de 70 % et les émissions de CO2 de près de 90 %. La devise « Améliorer c’est simplifier » explique également la restriction appliquée aux matériaux haut de gamme dans l’exigeant concept esthétique de l’architecte Mario Bellini. Des sols en pierre naturelle, du fer ciré noir pour l’aménagement des décors intérieurs, des enduits stuqués à la chaux pour les surfaces murales ou du verre satiné rétro-éclairé par des LED sont synonymes de sincérité et de durabilité.

    Le foyer transformé véhicule désormais la symbolique des tours jumelles pour la Deutsche Bank, mais également pour la ville de Francfort et pour la place financière allemande. Pour cela, le rez-de-chaussée a été ouvert et les deux tours ont été prolongées jusqu’au sol. Un lustre de 18 m de diamètre dégage la vue sur leur silhouette et inonde l’espace de lumière naturelle. Interprétée comme un espace extérieur, l’extension de la façade des tours à partir d’éléments en verre sandwich est construite avec une structure en nid d’abeille en aluminium intégrée et elle est rétro-éclairée par des LED blanches simulant la lumière du jour. Ainsi, l’entrée gagne en hauteur, en transparence et en clarté. Cette impression est renforcée par le portail d’entrée conçu comme une vitrine, pour assurer la liaison avec l’environnement urbain.
    L’ensemble du rez-de-chaussée est accessible au public. Là, on trouve par exemple la nouvelle filiale de la banque, ainsi qu’un espace accueillant un restaurant public avec une terrasse ouvrant sur l’ancien opéra. Celui-ci a tout d’abord été utilisé par des artistes internationaux, à l’occasion de la réouverture des tours, dans le cadre du programme « Globe for Frankfurt and the World » avec des films attractifs, des vidéos, de la musique et des débats.

    Mario Bellini considère la « sphère », accentuée par une lumière orientée, comme le point central virtuel du bâtiment. La sculpture conique faite de bandes d’inox non traité qui plane dans l’air du foyer est, pour les architectes, le reflet du passé, du présent et du futur d’une organisation fiable et stable, empreinte de la dynamique du changement. La « sphère » est traversée par deux passerelles rétro-éclairées reliant les deux tours. Toutefois, une couleur de lumière blanche neutre est annoncée ici (puisqu’associée à l’intérieur), laquelle se différencie de l’apparence froide de la façade. La dramaturgie consistant à capter l’environnement urbain dans l’espace intérieur avec différentes couleurs de lumière envahit ainsi l’intégralité du complexe de bâtiments. La lumière du jour, avec le juste mélange de naturel, et la lumière artificielle, est ici encore un outil d’aménagement essentiel.

    Ceci est également démontré par la solution d’éclairage exceptionnelle adoptée dans les étages de bureaux. Les collaborateurs de la Deutsche Bank bénéficient d’un environnement contemporain avec de vastes espaces de bureaux ou des bureaux cellulaires séparés par des cloisons de verre, complété par un salon, une salle de réunion, des boîtes à idées, des points de service et des archives de service. Le « luminaire-épée » spécifiquement développée par Zumtobel pour ce projet, associée à la technique de construction intelligente, contribue à économiser l’énergie dans l’immeuble. Conséquence du nouveau concept d’énergie et de climatisation : les canalisations d’air ont été supprimées au-dessus des espaces de travail, de sorte que la hauteur a pu être surélevée de 2,65 m à 3,00 m. La technique d’extraction et de pulsion d’air, utilisée en complément des plafonds chauds et froids montés sur le plafond brut, est encastrée dans des coffrages qui abaissent la hauteur sous plafond à 2,65 m en parallèle des façades et des couloirs.

    Les « luminaires-épée » sont fixées aux coffrages de plafond dans les axes de construction. Au vu de la complexité de la configuration aux rapports inhabituels à l’espace, elles offrent des avantages par rapport à une solution conventionnelle, à peu près comme avec des lampadaires à rayonnement direct / indirect ou avec de simples luminaires suspendus. C’est ainsi que sont nés des étages de bureaux clairement structurés, répondant à la contrainte de création d‘une impression d‘espace homogène et permettant en principe un ameublement flexible. Sur le plan énergétique également, le « luminaire-épée » marque des points : elle est équipée d’une ampoule fluorescente T16 de 35 W et atteint un rendement de 82 % en fonctionnement. En effet, les valeurs de raccordement surfaciques ont été évaluées dans le cadre des procédures de certification associées à la planification. Et, comme l’a expliqué Wilfried Kramb, planificateur d’éclairage chez a•g Licht à Bonn, chaque Watt économisé dans les bureaux augmente la marge de manoeuvre dans les salles de conférence par exemple, où une solution d’éclairage avec plusieurs sources de lumière orientée sur l’utilisation est nécessaire. Avec 8 W/m2 à 9 W/m2, associées aux lampes de bureau à commande individuelle, la solution des « luminaires-épée » présente une valeur nettement inférieure à la limite de 11 W/m2 exigée pour la certification LEED. La puissance de raccordement est minimisée, mais c’est également le cas de la consommation d’énergie. En effet, la commande de la lumière par zones, complétée par des détecteurs de lumière naturelle et des détecteurs de présence, permet un éclairage des étages de bureau adapté aux besoins. Le « luminaire-épée » est également un modèle en termes de qualité de lumière. L’optique à structure micropyramidale MPO+ offre, grâce à une limitation optimale de l‘éblouissement, de bonnes conditions ergonomiques pour les postes de travail avec écran, quelle que soit leur orientation. La lumière couplée est principalement dirigée vers le bas, mais elle est également partiellement orientée vers le haut en direction du plafond illuminé. Ainsi, la puissance d’éclairage de 300 lx définie comme clarté ambiante pour des surfaces de bureaux est atteinte. En complétant avec des lampes de bureau, les 500 lx exigés pour la surface utile par la norme DIN EN 12464 sont également atteints. Le « luminaire-épée » dévoile également ses charmes comme variante suspendue. Ainsi, les lampes équipées sur les deux faces, sur lesquelles un profilé-support encadre les prismes lumineux en forme d’épée, éclairent par exemple les postes de travail du rez-de-chaussée.

    Des solutions d’éclairage exceptionnelles ont été utilisées lors de la rénovation de la centrale bancaire. Cela s’applique également aux salles de réunion de l‘espace dédié à la Direction. Des voiles de plafond formellement adaptés aux tables de conférence et à la géométrie des pièces affirment un caractère propre, grâce aux canaux de lumière à LED Slotlight II intégrés dans le chaos organisé. Pour cela, les raccords sans joints au niveau des intersections ont été un défi. Les LED de 1,2 W d’une température de couleur de 3 000 K et à large angle de diffusion créent une apparence homogène, en association avec le diffuseur opale en PMMA. L’équipement à LED et le rendement de 73 % en fonctionnement sont, en outre, des références en termes d’efficacité énergétique et des critères de certification LEED. La grande salle de conférence du 35ème étage de la tour A est tout à fait particulière. La structure du plafonnier central en panneaux d’inox avec fonctions chauffage, refroidissement et acoustique intégrées rappelle un lac gelé. Les profilés lumineux semblant être disposés irrégulièrement, qui se basent sur le système de conduites Logic-S, offrent un éclairage agréable et fonctionnel de grande qualité.



    Informations sur le projet :
    Deutsche Bank AG, Frankfurt am Main/D
    Maître d’ouvrage : Deutsche Bank AG, Frankfurt am Main/D
    Architecte designer : Mario Bellini Architects, Milan/I
    Architecte mandaté : gmp Architekten von Gerkan, Marg und Partner, Hamburg/D
    Planification de l’éclairage :
    ag Licht - Gesellschaft von Ingenieuren für Lichtplanung, Bonn/D
    Solution lumière :
    Zumtobel
    Solution spéciale « luminaire-épée »,
    » ligne lumineuse à LED SLOTLIGHT,
    » système d’éclairage modulaire STARFLEX,
    » système d’éclairage LOGIC-S


    Illustrations: Publication sans droit d’auteur avec la mention : 1 Deutsche Bank; 2-5 Zumtobel
  • 06/2011
    Entreprise

    La face sensuelle de la lumière

    Présentation de Iyon
    Un entretien avec Roman Delugan et Christian Schrepfer, Delugan Meissl Associated Architects à propos des exigences et des transformations du design du produit, à partir de l’exemple d’Iyon
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Une efficacité optimale et des lignes claires : la gamme de projecteurs à LED Iyon associe des formes sensuelles à une fonctionnalité maximale. Le projecteur au design soigné renferme un système de réflecteur à lentille unique, pour un éclairage haut de gamme et efficace des espaces de vente.

    L’association de la technologie et du design trouve une forme d’expression particulière dans le projecteur Iyon : dans un mouvement fluide, le corps et la technique, le design et la fonctionnalité concluent une fascinante alliance. La structure singulière du boîtier en fonte d’aluminium permet un véritable refroidissement passif du module de LED et garantit ainsi une durée de vie prolongée. La technologie à LED intégrée dans le corps du projecteur sait convaincre grâce à l’efficacité du luminaire atteignant 65 lm/W. Sa fonctionnalité complète permet toutefois au projecteur Iyon de ne pas se faire remarquer : la surface mate noire ou blanche et les formes fluides permettent une intégration harmonieuse dans n’importe quel environnement architectural et confèrent à la lumière une capacité de transformation insoupçonnée.

    Le projecteur a été dessiné par le bureau d’architectes Delugan Meissl Associated Architects de Vienne. Les architectes conçoivent toujours un bâtiment ou un objet comme une cohabitation de différents facteurs. Leur préoccupation est d‘intégrer quelque chose d’inédit à chaque fois, quelque chose qui n’existe pas encore sous cette forme sur le marché. Lors du développement d’Iyon, l’idée est donc née de restituer la sensualité de la lumière dans une forme fluide et de créer un esthétisme physiologique qui interpelle tous les sens de l’Homme.


    Selon vous, quels sont les défis en termes de concept d‘éclairage pour des espaces
    de vente ?


    Roman Delugan: L’évolution permanente des conditions de vie a produit un concept approfondi de notre comportement de consommation : l’expérience d’achat est perçue comme un élément évident de notre quotidien, les magasins sont devenus des « third homes » (troisième maison). Sensualité et atmosphère prennent une importance grandissante dans leur agencement. Cette exigence doit être satisfaite, aussi bien sur un plan architectural que sur le plan de la technique d’éclairage.


    En quelle mesure la gamme de projecteurs Iyon répond-elle à ces exigences ?


    Christian Schrepfer:
    Le projecteur permet de multiples possibilités de réglages, de la clarté ou de la dynamique de température de couleurs aux différents flux lumineux. Les aspects sensuels de la lumière se reflètent dans le corps du projecteur Iyon.


    Que revendique le design du projecteur Iyon ?


    Roman Delugan: Les espaces de vente sont comparables à un décor de théâtre changeant. Cette exigence était au cœur de nos considérations. Le produit répond à ce critère grâce à sa faculté d’adaptation et à sa retenue formelle. Il se caractérise par une polyvalence optimale. Pour ce faire, la forme, la qualité des surfaces et la technique d’éclairage fonctionnelle présentent une adéquation convaincante. Les coloris neutres du produit (noir profond ou blanc) permettent l’intégration optimale de l’objet dans la pièce, l’accent étant placé sur l’efficacité de la lumière.

    Christian Schrepfer: Pour Iyon, nous avons associé le paquet technologique complexe au corps d’un réflecteur classique. Grâce à la conjugaison de ces deux composants, naît une adéquation harmonieuse de l’objet et de la lumière.


    Tradition et innovation : comment positionnez-vous Iyon entre ces deux paramètres antagonistes ?


    Roman Delugan: À chaque projet, l‘innovation est l’idée maîtresse de notre approche. Malgré cela, la tradition n’est pas un composant négatif. Elle est parfois le point de départ du design. Le design d’un produit implique aussi bien la tradition que l’innovation.

    Christian Schrepfer: En ce qui concerne Iyon, c’est véritablement une pensée intéressante puisque ce projecteur fusionne totalement ces deux paramètres. Pour l‘aspect traditionnel : la lentille brevetée extrêmement moderne, avec chambre de mixage, qui respecte les qualités naturelles de la lumière et oriente précisément la lumière réfractée sur l’objet à l’aide du réflecteur. Pour l‘aspect novateur : la platine à LED qui est construite comme un module et s’impose comme un développement technologique fulgurant. De cette manière, les deux composants sont étroitement liés : l’incroyable innovation de la source mais également le système optique qui répond aux lois naturelles.


    Si l’on observe le design produit hier et aujourd’hui, qu’a-t-il fondamentalement changé ?


    Christian Schrepfer: Aujourd’hui, des univers produit entiers semblent se fondre dans l’univers numérique. Il est donc extrêmement important de créer des produits haut de gamme. C’est-à-dire : des produits ayant des qualités physiques et haptiques particulières, comme sur le projecteur Iyon. La surface et la forme génèrent ici un objet qui se démarque volontairement des autres produits.


    Selon vous, que va-t-il va changer au cours des prochaines années dans l’éclairage des espaces de vente ? Avez-vous une idée ?


    Roman Delugan:
    Grâce à une utilisation sans cesse facilitée des plateformes correspondantes, les achats sur Internet deviennent de plus en plus présents. Peut-être sera-t-il bientôt possible de plonger pour cela dans des espaces tridimensionnels. Les univers virtuels ne peuvent toutefois pas remplacer la perception des ambiances physiques de véritables espaces de vente. Les nouvelles technologies à LED ou la dynamique de température de couleurs offrent des possibilités de présentation des produits extrêmement individualisées, qui peuvent être adaptées aux heures du jour ou aux saisons. Iyon permet cette utilisation au sein d’un projecteur. Internet ou un écran ne peuvent pas offrir de telles impressions sensorielles, et l’on retrouve alors ma première affirmation : le magasin comme « third home » dans lequel je me sens chez moi et où les ambiances, l’atmosphère et la sensualité sont des éléments centraux de la perception physiologique.


    Projet

    Delugan Meissl Associated Architects est un bureau d’architectes international, dont le siège est installé à Vienne. Le bureau, fondé en 1993 sous le nom de Delugan Meissl ZT GmbH par Elke Delugan-Meissl et Roman Delugan, a été agrandi en 2004 et rebaptisé Delugan Meissl Associated Architects (DMAA). Les collaborateurs de longue date Dietmar Feistel et Martin Josst sont aujourd’hui également des partenaires du bureau. Les premiers succès ont été remportés à la fin des années 90 dans le secteur de la construction d’habitations. Parmi les projets les plus célèbres, on peut citer le nouveau musée Porsche de Stuttgart. De plus, le bureau traite également des projets d‘urbanisme, de design d‘intérieur et de design produit.

    » Á la famille de produits IYON


    Illustrations: Publication sans droit d’auteur avec la mention : Zumtobel

  • 06/2011
    Entreprise

    Entretien avec Odile Decq

    Il n’y a pas de fossé entre hier et demain
    Avec des projets comme le musée Macro qui a récemment ouvert ses portes à Rome, Odile Decq a concrétisé des visions architecturales réunissant passé et avenir sous un même toit.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    L’architecte et urbaniste française revendique à ce titre une esthétique contemporaine, qui s’appuie à la fois sur la continuité et sur le contraste. En 1996, elle remporte le Lion d’Or de la Biennale Internationale d’Architecture de Venise. Depuis le décès de son partenaire Benoît Cornette, elle a repris la direction du cabinet international ODBC Architectes Urbanistes et dirige l’École Spéciale d’Architecture de Paris depuis 2007. Odile Decq développe son langage architectural significatif en se basant sur l’analyse de ses précurseurs, qu’elle complète avec ses interventions et ouvre sur l’avenir.


    Madame Decq, votre bureau d’architectes se situe dans le quartier du Marais, au centre de Paris. Cet environnement historique est-il une source d’inspiration pour vous ?


    Odile Decq : Cela fait maintenant 30 ans que je vis et que je travaille à Paris. À ce titre, il est essentiel pour moi de me trouver en plein cœur de la ville. L’environnement historique lui-même ne présente aucun intérêt à mes yeux, il s‘agit davantage de positionnement. Ici, au centre, tout est à proximité et nous sommes parfaitement bien lotis en termes de transports en commun et de voies de circulation. J’ai trouvé nos locaux actuels il y a 18 ans. Auparavant, ils abritaient un atelier de fabrication de tuyaux de cuivre. Au 18ème et au 19ème Siècle, on trouvait de nombreux ateliers de ce type dans le quartier. Aujourd’hui, ils sont souvent occupés par des cabinets d’architectes et c’est pourquoi il y en a tant dans le Marais.


    Existe-t-il un modèle personnel d’architecture historique dans votre environnement ?


    Odile Decq : Pour moi, le Centre Pompidou fait déjà partie de l’Histoire. Alors qu’il a été construit il y a plus de 30 ans, j’étudie encore son architecture. Je me rappelle bien que ce bâtiment avant-gardiste a fondamentalement modifié notre vision de l’architecture moderne. Il reflète parfaitement les limites qui séparent l’Histoire de la tradition, d’une part, et du renouveau, d’autre part. Socialement parlant, le Centre Pompidou a sans nul doute été un grand choc, une sorte de coup de théâtre sensationnel qui a ouvert de nouvelles perspectives insoupçonnées en matière d’urbanisme.


    Vos projets sont connus pour leur esthétique contemporaine significative. Quelle est, dans ce contexte, l‘importance des paramètres de continuité et de contraste ?


    Odile Decq : La continuité évoque la manière dont les bâtiments s‘inscrivent dans un contexte déterminé. Cela signifie qu’ils sont spécifiquement conçus pour un seul endroit et qu’ils ne peuvent pas être transférés ou tout simplement être construits ailleurs. Le musée Macro de Rome, par exemple, interprète la continuité avec la ville de façon contemporaine. La ville s’engouffre à l’intérieur du bâtiment, et elle progresse vers le foyer et sur la terrasse. Les structures du bâtiment s’inscrivent également dans la continuité, mais organisent toutefois l’espace d’une manière totalement nouvelle, et même contemporaine. Selon moi, la continuité a également à voir avec le corps humain et son schéma psychomoteur. Il ne s’agit pas d’une catégorie de la langue architecturale formelle, mais d’une organisation des espaces et des corps de bâtiments. Le contraste, en revanche, fait référence à la problématique d‘intégration du contemporain dans un contexte historique. Les bâtiments neufs qui sont intégrés dans le bâti existant contrastent toujours, quel qu’en soit le concept.


    Lorsque les bâtiments engagent un dialogue avec leur contexte urbain, quelles sont les qualités que l’architecture contemporaine doit offrir ?


    Odile Decq : Je ne peux pas répondre à cette question de manière générale car le dialogue dépend toujours du contexte spécifique du terrain à bâtir. C’est pourquoi j’essaye de comprendre, au cours des étapes de conception, ce qui fait la ville, qui y vit, comment elle s’est développée et comment je peux poursuivre ce développement tout en innovant. Ici, le défi consiste à ouvrir de nouvelles perspectives, pour nous accompagner vers le futur.


    L’analyse fait donc partie intégrante de votre méthode de conception ?


    Odile Decq : C’est exact, j’analyse énormément. Le but que je poursuis est de développer un programme et une image pour le nouveau bâtiment. Dans cette démarche, la question de la forme n’est pas au premier plan. Vous devez, au préalable, explorer les structures d’un lieu.


    Selon vous, le rapport au passé est-il essentiel pour construire les villes de demain ?


    Odile Decq : Absolument. Il n’y a pas de fossé entre hier et demain. Les deux sont étroitement liés dans un flux continu.


    Les modifications, les extensions et les rénovations prennent de plus en plus d‘importance dans l‘architecture. Que pensez-vous de ce nouveau domaine d’intervention ?


    Odile Decq : J’ai vécu des expériences déterminantes dans ce domaine avec le musée Macro de Rome. Les bâtiments, qui abritaient autrefois une brasserie, dataient, certes, du 20ème Siècle, ce qui n‘est pas vraiment ancien pour une ville telle que Rome. Malgré tout, nous devions conserver la façade. Alors, nous avons gardé la paroi extérieure, comme un écran, et avons placé un nouveau corps de bâtiment derrière. Je ne trouvais pas cela judicieux. En France, il existe même un mot pour désigner cette méthode : on appelle ça le « façadisme ». Mais ce point n’était pas négociable. Aujourd’hui, beaucoup de gens ont peur de l’architecture contemporaine et veulent au contraire tout garder.


    La France a connu un phénomène spécifique que l’on appelle « l’Avant-garde ». Pensez-vous que les idées avant-gardistes ont toujours leur chance aujourd’hui en architecture ?


    Odile Decq : L’Avant-garde est un mouvement historique. On ne construira plus jamais d’architecture avant-gardiste en France, c’est certain. Peut-être y a-t-il eu, une fois par le passé, une phase au cours des années 70 et après, durant l’ère des Grands Projets, où un air de renouveau a soufflé sur l’architecture. Mais cela n’était pas véritablement avant-gardiste. Je pense qu’il n’existe plus d’Avant-garde aujourd’hui car les architectes sont trop proches du pouvoir.


    Où allez-vous chercher vos propres idées ?


    Odile Decq : En architecture, selon moi, il s‘agit de penser l‘avenir, de le rêver, d’explorer les voies de la vie de demain et de construire des maisons pour le futur. Si elles ne sont pas encore acceptées aujourd’hui, elles feront leurs preuves dans le monde de demain.


    Quel rôle jouent les innovations techniques dans votre travail ?


    Odile Decq :
    Il est absolument déterminant de découvrir de nouveaux outils avec lesquels nous pouvons créer de nouveaux bâtiments et améliorer le bâti. Parfois, il n’est pas évident de convaincre le génie des procédés, les entrepreneurs, les constructeurs et les contrôleurs de l‘intérêt des innovations. Mais, lorsque l’on y parvient enfin, c’est fantastique !


    L’architecture est toujours considérée comme une discipline majeure de notre époque. Pouvez-vous expliquer ce point de vue ?


    Odile Decq :
    J’en suis persuadée. Architecte, c’est un métier dans lequel on doit anticiper et être fidèle à une idée durant de longues périodes. Les architectes doivent penser à demain, être curieux du monde au-delà de nos horizons actuels et imaginer comment la société va se développer. Un architecte ne construit pas pour maintenant, il construit pour l’avenir. C’est pourquoi l’architecture est également l’une des rares disciplines qui contribuent à créer le monde de demain.


    Illustrations: Publication sans droit d’auteur avec la mention : Zumtobel

  • 06/2011
    Solutions lumière

    Une nouvelle scène pour l'art

    Zumtobel éclaire l'exposition Zaha Hadid dans le pavillon Mobile
    a été chargé de l'éclairage de l'exposition : une lumière délicate, des angles de rayonnement accentués et des projecteurs aux formes discrètes confèrent aux espaces intérieurs un aspect fascinant.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Depuis fin avril, l'art a trouvé un nouveau domicile sur le parvis de l'Institut du Monde Arabe : dans le pavillon Mobile Art de la célèbre architecte Zaha Hadid – une construction époustouflante aux formes parfaitement fluides. L'exposition « Zaha Hadid, une architecture » sera présentée jusqu'en automne dans le pavillon d'art itinérant. Dans le cadre de cette exposition, Zumtobel a conçu et fourni un éclairage adapté à l'architecture au caractère organique. Il comprend des projecteurs à LED Arcos spécialement développés pour ce domaine artistique ainsi que des projecteurs à LED minimalistes du système d´éclairage multifonctionnel Supersystem.

    Zumtobel a toujours recherché la coopération avec des artistes de renom et n'a cessé de se pencher sur la lumière, l'architecture et l'art : les projets réalisés en collaboration avec des architectes, des éclairagistes et des artistes internationaux lui ont apporté de nombreuses idées innovantes. Le pavillon Mobile Art constitue un nouveau champ d'expérience où l'architecture, la lumière et l'art s'interpénètrent.

    Mobile Art est un pavillon d'art itinérant, conçu par Zaha Hadid, lauréate du prix Pritzker, pour la maison de mode CHANEL. Après s'être posée à Hongkong, Tokyo et New York, la construction aux allures organiques vient d'être offerte par CHANEL à l'Institut du Monde Arabe, sur le parvis duquel elle présentera dorénavant des expositions d'artistes talentueux du monde arabe.

    L'exposition d'inauguration actuelle est dédiée à l'architecte du Mobile Art et montre des travaux de Zaha Hadid. Le visiteur y est immergé de plain-pied dans le répertoire formel et conceptuel de l'architecte : le Mobile Art traduit le monde intellectuel et physique dans un langage sensuel. Par l'utilisation de moyens très variés et à l'aide de séquences spatiales, l'architecture déploie une originalité qui surprend le visiteur.

    « Je pense qu'à travers notre architecture, nous permettons de jeter un regard sur un autre monde, nous pouvons susciter l'enthousiasme, proposer des idées, captiver » explique Zaha Hadid, commentant l'idée d'un art itinérant. « Notre architecture est intuitive, radicale, internationale et dynamique. Nous travaillons surtout à la construction de bâtiments qui transmettent de nouvelles expériences et font naître un sentiment de nouveauté et le dépaysement, comme lorsque nous voyageons dans un pays étranger. Le Mobile Art répond à ces principes d'inspiration. »

    Le langage architectural de Zaha Hadid se caractérise par des formes sensuelles basées sur une logique formelle. Le Mobile Art incarne une nouveau mode de construction. « Il s'agit d'un langage architectural naturel, fluide, influencé par les nouveaux processus de conception et de production numériques qui nous ont permis de réaliser la forme entièrement organique du pavillon et qui s'éloigne des répétitions en série qui caractérisent l'architecture industrielle du XXe siècle » explique Zaha Hadid.

    La forme extraordinairement fluide du pavillon Mobile Art s'étire de l'enveloppe extérieure jusqu'à l'intérieur et structure la spirale d'exposition, semblable à un tore. « Zaha Hadid, une architecture » présente une série de projets et de sujets de recherche traités au cours de ces dernières années par Zaha Hadid Architects. L'exposition se sert de différents moyens de présentation : des maquettes, des projections ou les « Silver Paintings », un éclairage réalisé sur mesure. Cet ensemble d'architecture, d'art et de lumière offre au visiteur une mise en scène vivante et lui offre la possibilité de découvrir l'architecture de Zaha Hadid dans la forme même du Mobile Art ainsi que dans les pièces exposées.

    « L'éclairage intérieur d'une construction aussi originale que le pavillon Mobile Art fut pour nous une merveilleuse occasion de montrer que la lumière en tant que facteur d'accentuation déploie une énorme puissance créatrice » déclare le directeur du projet Zumtobel, Burkhard Ehnes. La lumière fortement dirigée oriente le visiteur déambulant à travers les salles d'exposition. Elle guide son attention et déploie une dramaturgie et une émotionalité sensibles qui se transmettent à l'architecture, à l'exposition et au visiteur. Cet effet a seulement été rendu possible grâce à la technologie LED moderne. Les projecteurs Arcos utilisés par Zumtobel sont pilotés via DALI et permettent le réglage en continu de la température de couleur sur une plage de 2700 à 6500 kelvins. Ceci permet une accentuation lumineuse différenciée des œuvres exposées - soutenue de surcroît par des projecteurs Supersystem. Le concept d'éclairage - tout en points lumineux concentrés -souligne la structure exceptionnelle du Mobile Art. De même que l'installation des luminaires : tant au plafond que sur le sol du pavillon, de minuscules surfaces en stretch naissent d'un système de courbe, formant un réseau spatial continu qui se traduit par deux matériaux : une structure-cadre spatiale noire constituée de rails de guidage fraisés par commande numérique en mousse dure revêtue de PU ainsi que des membranes textiles suspendues. L'éclairage est fixé dans les rails de guidage noirs. Les luminaires s'adaptent de manière optimale à la structure spatiale. Ainsi la lumière devient un élément conceptuel du Mobile Art et accompagne le visiteur dans sa fascinante confrontation avec les formes, la logique, la sensualité et les émotions.

    Illustrations: Publication gratuite avec la mention : 1 – 4 François Lacour,

    dessin : Zaha Hadid Architects

  • 06/2011
    Solutions lumière

    EPFL Rolex Learning Center de Lausanne

    UN ESPACE MOUVEMENTÉ
    Des maisons semblant découpées avec des ciseaux dans du papier japonais d’un blanc immaculé, de vastes espaces ouverts sans délimitation visible entre l’intérieur et l’extérieur, des membranes diaphanes qui font disparaître les frontières entre les expériences virtuelles et physiques grâce à un jeu mystique de transparence, de translucidité et de réflexion.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Ce n’est pas exagéré lorsque certains critiques d’architecture écrivent que SANAA réinvente l’architecture avec chacune de ses créations. Ceci s’applique tout particulièrement au Rolex Learning Center, la nouvelle pièce maîtresse du campus universitaire de l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Mais, qu’est-ce qu’un Learning Center ? Ce micro-campus au sein du campus réunit une grande bibliothèque, des salles de réunion, des postes de travail pour les étudiants, des bureaux pour les chercheurs, des cafés, un restaurant haut de gamme, une librairie, un auditorium multifonction et (typiquement suisse !) une agence bancaire, sur une superficie de 17 000 m2. Toutefois, ce projet va bien plus loin que la création d’espaces fonctionnels. Le nouveau bâtiment doit avant tout favoriser l’échange interdisciplinaire entre les scientifiques, mais il doit aussi contribuer au positionnement de l’EPFL dans le paysage mondial de la recherche et attirer des chercheurs internationaux émérites grâce à une ambiance conviviale. Le pavillon rectangulaire de 166 m x 121 m dessiné par SANAA, dans lesquels 14 patios ronds de 7 à 50 m de diamètre semblent être découpés, surpasse nettement ces exigences.

    Tandis que Kazuyo Sejima et Ruye Nishizawa insistent nettement sur la thématique de l’enveloppe de verre totalement dématérialisée pour leur musée du verre de Toledo et qu’ils explorent le concept des espaces ronds au sein d’un pavillon blanc rectangulaire pour le musée d’art de Kanazawa, ils associent ces deux principes architecturaux dans leur nouveau bâtiment de Lausanne et y ajoutent même un critère décisif : la topographie mouvementée des sols et des plafonds. Le résultat : une typologie de bâtiment totalement inédite, mais également un aménagement mouvementé et fascinant, fait d’espaces larges et étroits, hauts et bas, de lieux d’échange et de communication, mais aussi de retraite, de calme et de concentration. Kazuyo Sejima explique : « Si vous observez les plafonds voûtés, vous remarquerez que les surfaces sont totalement lisses. Nous avons écarté tous les encastrements afin de conserver cette impression de continuité. Les différents espaces fonctionnels ne sont pas délimités par des cloisons mais par différentes ambiances lumineuses. Ainsi, le plafond change non seulement selon la lumière du jour, mais la lumière artificielle réverbère également dans l’espace, exactement comme si elle provenait de projecteurs de façade, de lampes de table, de lampadaires ou de luminaires suspendus. » De toute évidence, lors de sa première visite du bâtiment terminé, Mme Sejima a elle-même été impressionnée de la juste transposition de leur conception d’une architecture minimaliste où aucun détail constructif ne s’impose au premier plan, où aucune nécessité technique ne vient troubler l’impression d’ensemble.

    En ce qui concerne les exigences en termes de structure porteuse, de façade et d’agencement intérieur découlant de la complexité de la géométrie, c‘est loin d‘être une évidence. L’apparence des pièces est comparable à l’élégance d’un patineur artistique, séduisant par l’harmonie de ses mouvements et qui, au moment de briller, fait oublier tous les efforts d’une préparation harassante. Ainsi, les fortes charges imposées par la toiture en acier sont réparties sur très peu de fines colonnes. Une grande partie d’entre elles soutiennent les poteaux de façade des patios, qui prennent la forme, selon les exigences, de minces profilés en T ou profilés creux. Les corps d’éclairage spécifiquement développés, eux aussi totalement blancs, sont fixés aux colonnes et aux poteaux de façade. Tels des cylindres abstraits, ils sont subordonnés à l’architecture et contribuent toutefois fortement à créer une atmosphère noble et discrète. Comme pour la façade et la structure porteuse, les architectes ont imaginé l’apparence homogène et épurée jusque dans les moindres détails. Afin de pouvoir réaliser chaque situation d’éclairage différente avec un design unique, les luminaires ont été montés de manière isolée ou par groupes de deux ou trois. Un support pivotant permet d‘obtenir différents angles avec un plafond réfléchissant une lumière diffuse. La performance technique et la vie individuelle sont également adaptés en fonction des différentes situations : 282 luminaires spécifiques ont été conçus pour l’EPFL Rolex Learning Center. Beaucoup sont dotés, outre d‘une lampe aux halogénures métalliques HIT de 35 Watts avec un système spécial de réflecteur IOS, d’une ampoule halogène de 100 Watts faisant office de lumière de secours. Dans le hall et à l’accueil, des plafonniers encastrés à LED et d’élégantes lignes lumineuses jouent, de plus, le rôle d‘éclairage fonctionnel et ajoutent une note artistique. Dans les bureaux, agencés comme des cellules rondes, des lampadaires minimalistes créent une atmosphère de travail agréable lorsque la lumière du jour venant du haut ne suffit pas. Le regard particulier des architectes a façonné un éclairage régulièrement clair, mais non éblouissant, des postes de lecture dans la bibliothèque. Les luminaires suspendus filiformes donnent l’impression que le plafond plane au-dessus des tables de lecture, aussi lisse qu’un ciel blanc. Grâce à une optique à structure micropyramidale, ils permettent de diriger précisément la lumière sur les tables, sans influencer l’atmosphère diffusée par l’éclairage de base.

    Toutefois, c’est peu avant le coucher du soleil que l’EPFL Rolex Learning Center est au summum de son rayonnement : lorsque les reflets du soleil bas et le bleu nuit du ciel se superposent aux espaces éclairés d‘un blanc pur qui avancent toujours plus vers l’extérieur, cette construction hors du commun se transforme en une sculpture spatiale et lumineuse exceptionnelle, pour un moment magique.



    Informations sur le projet :
    Maître d’ouvrage : Losinger Construction SA, Bussigny/CH
    Architecture : SANAA, Tokyo/J
    Planification électrique : Scherler SA, Le Mont/Lausanne/CH
    Installation électrique : ETF, Bulle/CH
    Solution lumière : Zumtobel
    Eclairages spéciaux,
    » luminaires encastrés SLOTLIGHT II,
    » plafonniers à LED CRAYON,
    » lampadaires MINIUM LITE,
    » luminaires suspendus FREELINE


    Publication sans droit d’auteur avec la mention : Zumtobel
  • 06/2011
    Entreprise

    Le LIGHTLIFE 6 est sorti !

    Numéro du printemps 2011 du magazine clients de Zumtobel
    La Deutsche Bank à Francfort, une interview avec Odile Decq ainsi que les produits phares du printemps 2011 ne sont que quelques-uns des sujets du nouveau LIGHTLIFE 6 intitulé « L'avenir a-t'il besoin de tradition ? ».
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Le sixième numéro du magazine client LIGHTLIFE de Zumtobel se penche sur la relation entre l'architecture historique et l'architecture moderne, qui gagne de plus en plus d'importance.

    Le nouveau LIGHTLIFE 6 vous propose entre autres :

    Une sélection de projets
    Une série de projets, comme la Deutsche Bank à Francfort-sur-le-Main et l'Angel Building de Londres montre   comment réaliser des projets de rénovation et de modernisation et
    comment un éclairage moderne contribue à leur réussite.

    Des interviews
    En référence au titre « L'avenir a-t'il besoin de tradition ? », l'architecte Odile Decq livre dans une interview son point de vue sur la relation entre la tradition et le modernisme. Roman Delugan et Christian Schrepfer de Delugan Meissl Associated Architects expliquent à partir du projecteur IYON les modifications dans la conception de produits et les défis que pose un éclairage de magasin.

     

    Les produits phares
    Dans le nouveau LIGHTLIFE, vous trouverez également les nouveaux produits et compléments du printemps  
    2011.
    » Vous pouvez aussi les télécharger séparément ici.

    Lire le LIGHTLIFE 6
    Comme tous les numéros précédemment parus, le LIGHTLIFE 6 peut être
    » téléchargé ou commandé ici dans la version imprimée.

  • 06/2011
    Solutions lumière

    Voir le monde avec d'autres yeux

    Le Musée de Brême mise sur la LED pour sa nouvelle exposition
    Zumtobel a mis en scène l'exposition permanente du Musée d'Outre-Mer de Brême avec un concept d'éclairage moderne à base de LED.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Créer des ambiances, placer des accents, mettre en scène : Zumtobel a doté l'exposition permanente du Musée d'Outre-Mer de Brême d'une solution lumière de haut niveau. L'élément clé de cette solution est la gamme de projecteurs Arcos, spécialement conçue pour les musées. Les formes épurées, le corps cylindrique et le grand choix d'optiques d'Arcos permet de créer un éclairage optimal dans les salles d'exposition et les galeries. Les critères décisifs dans l'éclairage de musées sont une excellente qualité de lumière, une faible consommation énergétique et un minimum d'entretien. Doté de la nouvelle technologie LED, la gamme de projecteurs Arcos les remplit sans peine. La direction du musée est enchantée du nouvel éclairage : « Nous avons été séduits non seulement par le potentiel d'économie d'énergie, mais également par les nombreuses possibilités d'utilisation d'Arcos. Ce système nous permet de placer des accents, d'éclairer des surfaces et de réguler la lumière en fonction de la sensibilité de l'objet exposé. Pour un musée, une telle polyvalence est fantastique » déclare Prof. Dr. Wiebke Ahrndt, directrice du Musée d'Outre-Mer de Brême.

    Le Musée d'Outre-Mer compte parmi les musées les plus fréquentés d'Allemagne. Il regroupe sous un même toit des collections consacrées à la nature, à l'ethnologie et au commerce. Intitulée « Erleben, was die Welt bewegt », autrement dit : découvrir ce qui fait bouger le monde, la nouvelle exposition permanente s'étend sur 1200 m² et occupe tout un étage du musée. Sept passionnants sentiers didactiques guident le visiteur à travers l'exposition qui leur fait découvrir les phénomènes globaux et leurs contextes. Les sentiers sont chacun centrés sur un sujet détermine : communication, économie mondiale, changement climatique, sexe et genre, migration, temps et droits de l'homme. Afin de transmettre le savoir de manière diversifiée, l'exposition ne dispose pas de représentations figuratives, mais montre des objets impressionnants et des modèles réalistes. De nombreuses stations interactives invitent à l'investigation et offrent au visiteur la possibilité de questionner son propre rôle et son point de vue culturel dans un contexte global.

    Pour favoriser l'approche des sept domaines thématiques, l'équipe de l'agence MUSEUMSREIF! a conçu une mise en scène avec beaucoup d'espace et un sens aigu de la transmission vivante du savoir. « Nous sommes en quelque sorte ceux qui traduisent les thèmes de l'exposition dans une mise en scène spatiale » explique le bureau, spécialisé dans les concepts de musée, d'exposition, de formation et ludo-éducatifs. « Notre but était aussi de réaliser, dans l'architecture strictement cadencée, un « centre du musée » en utilisant uniquement des moyens conceptuels et en respectant les consignes du musée. La mise en scène de ce centre devait être marquante, sans pour autant séparer ou déranger » explique Jörg Werner de MUSEUMSREIF!

    Le concept d'éclairage de Zumtobel soutient cette démarche intégrative par l'utilisation systématique de la gamme de projecteurs Arcos. Tous montés sur des rails conducteurs, les projecteurs à LED se déclinent dans divers angles de rayonnement, d'intensif à extensif et dans les températures de couleur de 3000 ou 4000 K. La lumière est ainsi utilisée de manière ciblée. Tantôt diffuse, tantôt concentrée, ici blanc chaud et là blanc neutre, elle crée une ambiance vivante. Ici les luminaires se tiennent toujours à l'arrière-plan et sont assortis à la couleur blanche du plafond. La lentille de haute qualité du module LED assure une répartition uniforme et douce du flux. La lumière étant exempte de rayonnements IR et UV, cela permet d'éclairer les objets d'exposition avec une excellente qualité de rendu des couleurs de Ra > 90 sans les endommager. L'éclairagiste Andreas Witt de Enjoy Witt & Roggenkamp explique : « Lorsqu'il s'agit d'une solution lumière moderne dans le domaine de l'art et la culture, pour nous les éclairagistes, la technologie LED est devenue incontournable en raison de son potentiel d'économie d'énergie, de sa qualité de lumière et de sa grande durée de vie. La possibilité de choisir la température de couleur, l'excellente qualité de lumière et les formes graciles de la gamme de projecteurs Arcos ont déterminé notre choix. »

    Dans l'univers thématique Communication, des vitrines sous forme de bulles se chargent de transmettre le savoir. Arborant un jaune frais, les diverses stations offrent un succinct aperçu des particularités de la communication humaine et animale. Des downlights à LED Micros encastrés à ras de plafond apportent l'éclairage adéquat. Petits, pratiques et polyvalents, ces luminaires à LED économes de Zumtobel offrent une alternative optimale aux luminaires à lampes halogènes TBT de 20 ou 35 W. Tous les luminaires Zumtobel utilisés sont graduables et offrent de ce fait un potentiel d'économie supplémentaire.



    Données concernant le projet :
    Maître d'ouvrage : Übersee-Museum Bremen, fondation de droit public : Brême/D
    Conception et mise en scène de l'exposition : MUSEUMSREIF! GmbH, Bielefeld/Bremen/D
    Étude de l'éclairage et installation électrique : Enjoy Witt & Roggenkamp, Paderborn/D
    Solution lumière : Zumtobel
    » projecteur à LED ARCOS,
    » downlight à LED MICROS


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel
  • 05/2011
    Produits

    Zumtobel lance la nouvelle gamme de projecteurs Iyon sur le marché

    Efficacité LED maximale et lignes parfaites
    Perception de qualité et efficacité : Iyon offre aux magasins et espaces de vente une mise en scène de plus haut niveau avec un éclairage d'accentuation et de puissants modules LED.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Avec la gamme de projecteurs à LED Iyon, Zumtobel a emprunté de nouvelles voies dans l'éclairage efficace et haut de gamme d'espaces de vente. Le concept très élaboré du projecteur renferme un système de lentille-réflecteur unique, permettant un éclairage d'accentuation précis et uniforme avec différentes caractéristiques d'émission. D'excellentes propriétés de rendu des couleurs, de puissants modules LED et une efficacité énergétique élevée font d'Iyon la solution parfaite pour l'éclairage et la mise en scène de magasins et de salles d'exposition. La gamme de projecteurs Iyon est disponible dans deux tailles pour les différents étages de puissance des versions Stable White et Tunable White.

    Zumtobel a développé le projecteur à LED Iyon en collaboration avec l'agence d'architecture autrichienne Delugan Meissl Associated Architects. Les lignes pures du corps en aluminium injecté confèrent au projecteur une élégance particulière à laquelle s'ajoute une grande fonctionnalité. Roman Delugan décrit le design de l'Iyon comme une interaction fluide entre objet et lumière : « Notre objectif était de développer un projecteur offrant un maximum de possibilités d'utilisation. La forme, la finition et la technique d'éclairage très fonctionnelle et à commande individuelle réalisent notre objectif tant sur le plan esthétique que sur le plan fonctionnel. » La construction particulière du corps en aluminium injecté permet un refroidissement purement passif des modules LED et leur assure ainsi une grande durée de vie.

    Avec une efficacité de 55 à 77 lm/W, le luminaire Iyon ne craint aucune comparaison avec des projecteurs conventionnels. Il doit son excellente qualité de lumière à l'utilisation de modules LED de haute qualité. Avec une température de couleur stable de 3000 K ou 4000 K, la version Advanced Stable White offre une stabilité et une qualité de couleur exceptionnelles ainsi qu'une distribution lumineuse homogène. Dans les versions Essential Plus et Essential Stable White, Iyon assure des accentuations ponctuelles précises et une excellente efficacité. Avec un flux lumineux de 1100 à 1200, 1700 à 2100 ou 2300 à 2800 lumens, elles permettent le remplacement efficace des lampes HIT de jusqu’à 50 W. Cette gamme de projecteurs séduit encore par une qualité de lumière constante, une durée de vie de 50 000 heures à 70 % du flux lumineux nominal avec une absence totale d'entretien et un potentiel d’économies d’énergie supplémentaires. En plus des versions mentionnées, la gamme proposera à partir de mai 2012 également des versions Tunable White dans deux étages de puissance ; outre l'excellente qualité de couleur (Ra 90), ces versions permettent aussi le réglage en continu de la température de couleur de 2700K à 6500K. Grâce à son réglage flexible dans la plage de lumière blanche, la solution lumière peut à tout moment être adaptée aux produits, ce qui est particulièrement avantageux dans les cas de changements fréquents d'assortiment. Elle souligne en outre les couleurs, améliore la perception et crée les ambiances voulues. L'éclairage exempt de rayonnements IR et UV permet de projeter une lumière puissante à très faible distance sur des matériaux sensibles, comme les textiles et les produits cosmétiques.

    Tous les projecteurs Iyon sont équipés d'un puissant réflecteur de précision amovible réalisé en polycarbonate aluminisé, qui permet une accentuation brillante et différentes angles de distribution allant d'intensif à extensif. Les modèles Advanced Stable White et Tunable White disposent en outre d'une lentille brevetée à chambre de mixage assurant un excellent mélange chromatique.

    La gamme de projecteurs offre un vaste choix – deux tailles, des réflecteurs s'installant sans outil et de nombreux accessoires, ce qui permet de trouver toujours la solution adaptée pour de nombreuses tâches d'éclairage. Iyon s'installe dans des rails conducteurs triphasés ou est aussi proposé en projecteur semi-encastré.

    Le réglage des intensités de 10 à 100 % s'effectue via DALI. Le projecteur est proposé en standard dans les couleurs noir mat ou blanc mat. Cette gamme de projecteurs bénéficie d'une garantie de cinq ans, appareillages et LED compris. Iyon est disponible depuis mai 2011 dans les versions Stable White. Les versions Tunable White sortiront au printemps 2012.

    » Á la famille de produits IYON

    Illistrations: Publication gratuite avec la mention : 1-4 : Zumtobel, 5 : Udo Titz

  • 05/2011
    Solutions lumière

    Une cuisine exquise dans des lieux insolites

    Zumtobel fournit ses luminaires à un restaurant design mobile
    Le restaurant mobile « Cube » de la société d'électroménager Electrolux offre une visite dans un restaurant sortant de l'ordinaire.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Une cuisine de haut niveau et un design de pointe dans des lieux insolites – c'est ainsi que se résume le concept de « Cube », le restaurant mobile de l'entreprise d'électroménager Electrolux. Les architectes et designers de Park Associati (Milan) ont conçu une grande construction de 140 m² avec terrasse qui va sillonner l'Europe dans les prochains mois et s'arrêter à des endroits particulièrement attrayants où l'on ne trouve certainement aucun restaurant. Le « Cube » se trouve actuellement à son point de départ, dans le Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Vous ne trouverez toutefois pas le cube dans le parc, mais sur l'arc de triomphe où il offre une vue magnifique tout en s'offrant lui-même au regard. Le bureau d'architectes leur conseilla Zumtobel, avec qui ils avaient déjà travaillé ensemble dans le passé et c'est ainsi que l'entreprise fut chargée de concevoir une solution lumière sur mesure.

    Matteo Menghini, Marketing Manager Zumtobel en Italie explique : « Depuis l'éclairage de base requis dans la cuisine, jusqu'à celui de la zone d'accueil et à la lumière d'ambiance au-dessus des tables, nous avons partout veillé à créer une solution harmonieuse qui s'accorde naturellement au design moderne. Nous voulions des sources discrètes qui produisent une agréable lumière de bien-être. »

    Le luminaire choisi pour le foyer, spécialement développé et fabriqué par Zumtobel selon un concept du bureau d'Architectes milanais Park Associati et en collaboration avec la société Hasenkopf, spécialisée dans l'usinage du Corian, une marque déposée de Du Pont, répond aux hautes ambitions esthétiques du pavillon. Ce nouveau luminaire séduit surtout par sa forme cristaline. L'optique MPO+ brevetée de Zumtobel évite les reflets gênants et assure une distribution lumineuse uniforme.

    L'intérieur du « Cube » est aménagé de manière flexible pour pouvoir s'adapter aux différents événements. La grande table peut recevoir 18 convives, mais est relevée au plafond avant et après le repas. Ainsi, il y a suffisamment d'espace dans le restaurant qui se transforme vite en un salon confortable. Pour offrir la lumière adaptée à chaque situation, le choix s'est porté sur le système d'éclairage Supersystem, utilisé tant dans la zone cuisine ouverte que dans tout le restaurant. Les projecteurs à LED extrêmement petits et économes en énergie de Supersystem s'intègrent harmonieusement dans l'architecture puriste moderne. En raison de leur lumière concentrée, les projecteurs minimalistes de Zumtobel sont parfaits pour l'éclairage d'accentuation. Tout l'espace est ainsi subtilement mis en scène avec de beaux effets de lumière.

    Encastrés dans le plafond et en harmonie avec l'architecture, les innovants downlights Panos Infinity à LED éclairent l'entrée d'une lumière claire et accueillante. La ligne lumineuse LINARIA s'inscrit également dans l'art de la simplicité. Avec une luminosité uniforme, elle apporte le confort visuel nécessaire dans la zone cuisine.

    Au cours du périple à travers l'Europe, de la Belgique à l'Italie, en passant par la Suisse, la Russie et la Suède, à chaque étape, les plats sont préparés par des chefs-coqs triés sur le volet. Respectivement trois mois durant, ils mijotent des plats exquis pour les clients dans la cuisine ouverte.


    Découvrez le cube en ligne sur You Tube :

    Plus d'informations sur le Cube et les possibilités de réservations sous :
    » http://www.electrolux.co.uk/Cube/


    Informations sur le projet :
    Maître d'ouvrage :

    Absolute Blue, Bruxelles/B
    Architecte :

    Park Associati, Milan/I
    Installation
    électrique :


    Greenville, Milan/I
    Gestion
    de l’éclairage :


    Zumtobel
    produit spécial luminaire Ibla
    » Système d'éclairage SUPERSYSTEM,
    » ligne lumineuse LINARIA,
    » Gamme de downlights à LED PANOS INFINITY


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : 1,2 : Carol Kohen ; 3 : Park Associati: Andrea Martiradonna
  • 04/2011
    Produits

    Gamme de downlights à LED Panos Infinity

    Maintenant également dans une forme carrée.
    En mai 2011, la gamme de downlights va s'élargir avec la version carrée du Panos Infinity Q ainsi qu'avec diverses versions de lèche-mur à LED.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Un éclairage pour les exigences les plus pointues : avec sa nouvelle gamme de downlights à LED Panos Infinity, Zumtobel transpose au présent la qualité de lumière, l'efficacité et le design du futur. En mai 2011, la gamme de downlights va s'élargir avec la version carrée du Panos Infinity Q ainsi qu'avec diverses versions de lèche-mur à LED. Les nouveaux venus affichent bien sûr également les remarquables propriétés de cette gamme de luminaires.

    Des formes minimalistes et une efficacité lumineuse de jusqu'à 84 lumens/watt indiquent que la technique LED de pointe a entretemps dépassé les lampes fluocompactes classiques en termes d'efficacité et de qualité de lumière. Cette gamme de luminaire propose trois étages de puissance : le flux lumineux de plus de 1000 lumens s'obtient avec une puissance absorbée de 16 watts, celui de 1800 lumens avec 23/25 watts et pour le modèle de 2400 lumens, Panos Infinity se contente de 32 watts. La grande qualité de lumière avec une température de couleur stable ouvre de nouvelles dimensions dans l'éclairage de haut niveau. L'application de la technologie Cree True White permet d'obtenir une température de couleur stable de 3000 ou 4000 kelvins sur toute la durée de vie de 50 000 heures ainsi qu'un excellent rendu des couleurs de plus de Ra 90.

    La gamme de downlights est également disponible avec une variation dynamique sensationnelle des températures de couleur. Le Panos Infinity Tunable White permet de reproduire les variations de la lumière naturelle au cours de la journée si bien que l'utilisateur peut adapter de manière flexible la température de couleur dans la plage de lumière blanche. La gamme de températures de 2700 à 6500 kelvins améliore non seulement la qualité de la perception, elle crée aussi des attrape-regard, fait ressortir des couleurs et soutient le rythme biologique humain. Le réglage des différents tons de blanc s'opère sur l'élément de commande Circle Tune ou sur l'Emotion Touch Panel.


    Christopher Redfern illustre avec son concept de Panos Infinity les immenses possibilités de formes innovantes qu'offre la technologie LED. La transition harmonieuse entre la chambre lumineuse LED et le réflecteur fait disparaître la source. Avec une collerette nettement réduite, le downlight s'intègre harmonieusement dans l'architecture. Le nouveau modèle de downlight sans cadre constitue un magnifique élément architectonique. Le designer s'est exprimé à propos de son concept : « Avec ce downlight, j'aimerais créer une lumière qui se rapproche le plus possible de la lumière du jour. Une lumière aux températures de couleur agréables pouvant s'adapter aux préférences des utilisateurs. »

    Ce système de luminaires offre une efficacité unique sur le marché. Celle-ci est obtenue par un fusionnement exceptionnel entre une technique spéciale, des matériaux de haute qualité et un grand savoir-faire en matière de technique d'éclairage. Pour obtenir un rendement optimal des LED et une grande durée de vie du système, Zumtobel a attaché une importance particulière au refroidissement. Zumtobel est parvenu à développer un système de refroidissement passif pour le module LED qui améliore nettement les caractéristiques d'utilisation de ce downlight. Panos Infinity est graduable en standard via DALI et offre ainsi des possibilités d'économie d'énergie supplémentaires fort attrayantes.

    Les modèles rond et carré sont proposés dans deux diamètres : 150 et 200 mm pour le Panos Infinity rond, 140 et 190 mm pour la Panos Infinity Q – avec une profondeur d'encastrement de 100 mm dans la version basse et de 140 mm dans la version haute. Avec les quatre modèles de réflecteurs et la version sans cadre, ainsi qu'avec les accessoires décoratifs, il permet de réaliser des solutions lumière optimales pour toutes les applications. La structure modulaire du downlight Panos Infinity souligne sa vocation futuriste. La chambre lumineuse à LED et le refroidissement passif constituent une unité qui se laisse séparer sans outil de l'appareillage et du réflecteur. Pour cette unité, une demande de brevet a été déposée. Ainsi, le remplacement du module LED s'opère sans problème.

    À première vue, le lèche-mur Panos Infinity LED de 200 mm de diamètre se distingue à peine des downlights Panos Infinity, sauf qu'il assume certaines tâches d'éclairage spécifiques. Dans les salles d'exposition, les galeries et surfaces de vente, il éclaire les objets et les surfaces verticales de manière uniforme et efficace, grâce à l'excellente technologie LED et aux réflecteurs asymétriques spéciaux aux surfaces grand brillant aluminisées. 

    La gamme de downlights Panos Infinity bénéficie d'une garantie de cinq ans, appareillage et LED compris. Toute la gamme de produits porte aussi le label eco+, développé par Zumtobel pour caractériser des produits particulièrement efficaces en énergie.


    » À la famille de produits PANOS INFINITY


    Illustrations: Publication gratuite avec la mention : Zumtobel

     

  • 03/2011
    Solutions lumière

    Cristaux rayonnants

    Swarovski standardise l'éclairage de ses magasins
    Alors que les luminaires se tiennent discrètement à l'arrière-plan, la lumière déploie un effet fascinant sur les précieux cristaux.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Passion, luxe et beauté sont les attributs que rayonne la filiale Swarovski de Paris dans la Galerie Carrousel du Louvre. Bientôt, chaque boutique Swarovski du monde transmettra ces mêmes impressions. Car le leader dans la production de cristaux finement taillés attache une grande importance à une identité de marque caractéristique que les clients reconnaissent facilement. C'est pour cette raison que Swarovski a commandité le développement d'un concept d'éclairage global qui souligne à l'échelle internationale l'élégance et l'exclusivité de la marque Swarovski. Depuis le début de la conception, le nouvel éclairage Zumtobel est maintenant installé pas à pas dans toutes les boutiques Swarovski du globe à l’instar des deux boutiques sises à Paris, au Carrousel du Louvre et aux Champs Elysées: un savant mélange d'éclairage général et d'accentuation réalisé avec des downlights et des projecteurs, assorti d'une commande Luxmate Emotion pour les mises en scènes à variations dynamiques de couleurs.

    La boutique de 80 m² de la Galerie Carrousel du Louvre, qui attire déjà fortement l'attention dès l'extérieur par le puissant éclairage de ses grandes fenêtres, est exemplaire de la présentation internationale de la marque. L'architecture rectiligne et le concept d'éclairage adapté aux produits luxueux relèvent l'élégance des lieux. Dans les devantures et les vitrines, tout est brillance et étincellement. Le concept de magasin basé sur le blanc génère une impression de clarté ; il est émaillé de couleurs chaudes qui viennent apporter un sentiment de confort. Parlant de son idée de base, l'éclairagiste Urs Schreiner s'explique : « Nous voulions que dès l'extérieur, le client ressente la beauté et la légèreté des articles exposés – avant tout de notre élément filigrane en cristal Crysalis de cinq mètres de haut – qu'il s'arrête fasciné et décide d'entrer. Par le jeu harmonieux entre lumière brillante, cristaux et reflets, nous sommes parvenus à créer une ambiance chargée d'émotions ».

    Alors que les luminaires se tiennent discrètement à l'arrière-plan, la lumière déploie un effet fascinant sur les précieux cristaux. L'éclairage de base est assuré par des downlights 2Light de Zumtobel installés à ras de plafond. Les têtes orientables se laissent diriger avec précision sur les étalages changeants et s'adaptent avec souplesse aux exigences architectoniques et fonctionnelles. Différents angles de rayonnement et l'utilisation d'un disque diffuseur spécial permettent l'utilisation systématique de downlights dans les différentes zones du magasin. Équipé des mêmes luminaires, le plafond garde ainsi un aspect harmonieux et homogène. Les downlights 2Light Mini utilisés sont dotés des lampes HIT haut de gamme. Elles garantissent un excellent rendu des couleurs des précieux cristaux et bijoux.

    Pour la mise en scène spectaculaire de la pièce d'art « Crysalis », deux systèmes de projecteurs ont été retenus. Ils s'harmonisent non seulement par leur forme, mais également par leur éclairage. Les projecteurs tout en blanc montés sur le profilé de rail conducteur triphasé unitaire se font d'une discrétion exemplaire. Les puissants projecteurs LED des vitrines sont commandés par le système de gestion de l'éclairage Luxmate Emotion qui permet le réglage simple de l'intensité ainsi que la variation de couleur des projecteurs à LED. Avec ce système, le changement individuel de couleur ou d'intensité est possible à tout moment sur simple pression de bouton. Les variations dynamiques des couleurs de lumière rendent visibles les reflets colorés des cristaux qui se dessinent à travers la pièce.

    Mis à part quelques exceptions, l’éclairage de secours a également été fourni par Zumtobel dans toutes les filiales du monde. Le design très décent des luminaires à pictogramme Artsign ainsi que les valeurs exceptionnelles des luminaires de sécurité Resclite ont vite fait pencher la décision en leur faveur. La grande efficacité des LED Resclite Power garantit un nombre minimal de luminaires et un éclairage de sécurité conforme aux normes. Ceci constitue un puissant avantage au niveau de la conception tout comme à celui de la maintenance et offre de surcroît un potentiel d'économie de jusqu'à 85 %.

     

    Informations concernant le projet : Swarovski, Paris/F
    Maître d'ouvrage : Swarovski France S.A.S., Paris/F
    Architecture : Thomas Madoery, Swarovski Corporation AG, Zürich/CH
    Étude de l'éclairage : Urs Schreiner, Studio Dinnebier/D
    Solution lumière : Zumtobel
    » Downlights 2LIGHT C Mini,
    » projecteur VIVO,
    » projecteur à LED ARCOS,
    » éclairage de sécurité RESCLITE et ARTSIGN
    » Gestion de l’éclairage: LUXMATE EMOTION



    Illustrations: Publication gratuite avec la mention : Zumtobel

  • 03/2011
    Entreprise

    EuroShop 2011 – le triomphe des LED

    Zumtobel présente un vaste portefeuille de produits LED pour applications magasin
    À l'EuroShop, clients et visiteurs se sont montrés vivement intéressés par les multiples possibilités de faire naître des émotions à l'aide de la lumière et de mettre des espaces et des produits en scène avec des solutions lumière à LED.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Pour Zumtobel, le salon Euroshop, qui s'est clôturé le 2 mars à Düsseldorf, se solde par un bilan très positif. Durant les cinq jours du salon, l'entreprise a soulevé beaucoup d'intérêt auprès des clients et a enregistré d'intenses entretiens projets et un enthousiasme débordant pour les innovations présentées.

    Les concepts d'éclairage faisant appel à la technologie LED étaient particulièrement demandés. Dans ce domaine, l'Euroshop pose un jalon important et marque la percée des LED dans le domaine de l'éclairage de magasin : « Avec nos nouveautés, nous avons obtenu la confirmation que déjà aujourd'hui, la technologie LED est avantageuse dans pratiquement toutes les applications de l'éclairage de magasin. Nos clients se montrent tout à fait disposés à investir dans cette technologie et à présenter des solutions LED dans leur réseau de filiales. Ceci donne une forte impulsion de croissance à la deuxième plus importante application de la marque Zumtobel » explique Harald Sommerer, CEO du groupe Zumtobel.

    Zumtobel – un « grand magasin » tout en sensations lumineuses
    Sur près de 300 m2, Zumtobel présentait des solutions lumière innovantes pour différentes situations de vente, comme rayonnages, vitrines, comptoirs de produits frais ou tables de présentation. Le stand ouvert, se présentant dans différents tons de blanc et qu'un spectacle multimédia transformait en un décor impressionnant le soir, connut un vif succès. La gamme de projecteurs à LED Iyon comptait parmi les principales nouveautés : elle se distingue par sa forme spécialement conçue pour la technologie LED, une qualité de lumière exceptionnelle et un flux lumineux de jusqu'à 3200 lumens. Le nouveau système Microtools pour l'éclairage des rayonnages sut séduire avant tout par sa forme minimaliste et son excellente qualité de lumière. Par ailleurs, le projecteur à LED Vivo Tunable Food avec un spectre lumineux réglable sur pression de bouton de façon à l'adapter au produit à éclairer est une innovation importante pour les comptoirs de produits frais

    Tunable White pour des mises en scène avec une lumière blanche dynamique
    La lumière acquiert une importance grandissante auprès des clients du commerce de détail, car elle permet de créer une différenciation et d'apporter une touche émotionnelle dans les espaces de vente. C'est ainsi que dans la présentation des nouveautés au salon, Zumtobel a mis l'accent entre autres sur des fonctions telles que « Tunable White ». Cette technologie – entre-temps déjà intégrée dans divers downlights et projecteurs à LED – permet de régler différentes couleurs de lumière blanche entre 2700 et 6500 kelvins. La réduction des coûts de maintenance et d'exploitation ainsi que le faible rayonnement thermique sont autant d'atouts supplémentaires des LED dans les magasins.



    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel

  • 03/2011
    Solutions lumière

    Naturellement beau

    Les produits du Body Shop sous la lumière pure des LED
    The Body Shop » vient d'équiper entièrement les premiers magasins de luminaires à LED de Zumtobel.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    La chaîne de cosmétiques « The Body Shop » veille à une production durable et écologique de ses lignes de produits. Le souci de naturel de cette marque internationale ne se limite d'ailleurs pas à ses produits. En matière d'aménagement de magasin et d'éclairage, l'entreprise s'attache également aux aspects environnement. C'est ainsi qu'en Suisse, elle a réalisé à Emmen, Zoug et Zurich, les premiers concepts de magasin entièrement basés sur un éclairage à LED de Zumtobel. Les avantages sont évidents : la forme compacte des LED permet une installation discrète surtout dans les petits magasins, les sources efficaces en énergie et pauvres en entretien réduisent les émissions de CO2 ainsi que les coûts. À cela s'ajoute le fait que l'éclairage haut de gamme ménage les produits, car il est exempt de rayonnements IR et UV et ne développe pas de forte chaleur. Ces deux aspects sont indispensables pour l'éclairage de produits tels que les cosmétiques.

    L'architecte Alois Wenger de la société Killer Ladenbau AG, qui a conçu le magasin à Emmen, explique : « Les luminaires à LED deviennent de plus en plus intéressants pour l'éclairage de magasin, cette technologie s'avère avantageuse dans la plupart des domaines de la vente. Les économies d'énergie, mais aussi l'excellente qualité de lumière que présentent entretemps les luminaires à LED offrent des conditions idéales pour une solution lumière haut de gamme, flexible et durable. Les maîtres d'ouvrage et propriétaires y attachent aujourd'hui une grande valeur ».

    Bien que la surface de vente soit relativement petite (50 m²), le magasin d'Emmen dégage une ambiance fascinante. C'est l'éclairage à LED de Zumtobel qui est responsable de ce climat de bien-être : il se compose de downlights à LED Panos Infinity et de projecteurs à LED Discus. Pour ces deux gammes de luminaires, on a utilisé les versions encastrées qui s'intègrent discrètement dans le plafond à grilles paralume. La disposition uniforme des luminaires appuie le côté effacé de l'architecture de sorte à ne pas distraire l'attention des clients. Une grande vitrine permet en outre de jeter un regard depuis la rue sur l'offre très diversifiée. L'atmosphère intérieure toute en harmonie et en intimité se propage un peu vers l'extérieur et invite les passants à entrer.

    Avec la grande qualité de lumière et le très bon rendu des couleurs des downlights à LED, l'espace de vente dispose d'un éclairage de base agréable. Parallèlement, les projecteurs à LED orientables sur 360° dans le plan horizontal et sur +/- 90° dans le plan vertical placent de fascinants accents sur les murs à rayonnages latéraux et mettent les produits savamment en avant. Ces deux gammes de luminaires se distinguent par une grande modernité, une excellente qualité de lumière et une efficacité énergétique élevée. Avec une efficacité lumineuse de jusqu'à 77 lumens/watt encore jamais atteinte jusqu'à présent sur le marché, le luminaire Panos Infinity montre que la technique LED de pointe a entretemps dépassé les lampes fluocompactes classiques en termes d'efficacité et de qualité de lumière. Ce downlight à LED est 70% plus efficace que les lampes fluocompactes conventionnelles.

    Avec cette solution lumière innovante, la technologie LED confirme une fois de plus ses avantages : un excellent confort d'éclairage, une lumière concentrée avec précision, une faible consommation d'énergie et un éclairage ménageant les produits sensibles se conjuguent dans le Body Shop d'Emmen en une solution convaincante tant sur le plan esthétique que technique.



    Données concernant le projet :
    Maître d'ouvrage : The Body Shop Swizerland AG, Uster/CH
    Architecture : Killer Ladenbau AG, Turgi/CH
    Installation électrique : Schriber Elektro AG, Emmen/CH
    Solution lumière : Zumtobel
    » Downlight à LED Panos Infinity,
    » système de projecteurs à LED Discus


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel
  • 02/2011
    Solutions lumière

    Pierres précieuses et brillants étincelants

    Zumtobel équipe une bijouterie suisse d'un éclairage à LED
    Le concept d'éclairage bien étudié de Zumtobel fait étinceler les bijoux dans la vitrine de Meister Juwelier : un attrape-regard pour les passants et une invite à regarder.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Sur la Bahnhofstrasse de Zurich, « Meister Juwelier » présente sur une surface de 120 m² d'étincelants bijoux de tout genre. « Nous voulions pour nos vitrines une solution lumière moderne qui souligne l'exclusivité de nos bijoux, pierres précieuses et montres et invite le client à entrer » explique le propriétaire de la bijouterie, Adrian Meister. En collaboration avec le maître d'ouvrage, Zumtobel a concrétisé ces exigences par un éclairage harmonieux des vitrines. Il se compose de soixante projecteurs Arcos et de modules d'éclairage LED triphasés du système d'éclairage Supersystem. La solution hybride composée d'un éclairage général et d'un éclairage d'accentuation transforme les vitrines en une surface de présentation optimale qui souligne l'image de marque exclusive de Meister Juwelier.

    Pour éclairer les produits de haute valeur, un éclairement élevé et un bon rendu des couleurs est essentiel, car il s'agit avant tout de valoriser les couleurs des pierres précieuses, des perles et des métaux en soulignant leur caractère naturel sans en altérer la couleur. Il est en outre important d'éclairer les bijoux avec une extrême sensibilité pour attirer de manière ciblée l'attention des clients sur eux. Une première présentation chez Meister Juwelier a montré qu'un mélange bien étudié de couleurs de lumière blanc chaud et blanc neutre était nécessaire pour bien éclairer les brillants et pierres précieuses afin de faire valoir leurs qualités.

    C'est pourquoi les concepteurs et maîtres d'ouvrage ont opté pour le système de projecteur Arcos qui, avec sa large gamme d'optiques et d'accessoires, offre une solution d'éclairage idéale pour ce type de magasin. Notamment la couleur de lumière blanc chaud (3000 K) des projecteurs Arcos crée une atmosphère attrayante dans les vitrines, invitant les passants à s'arrêter et à entrer dans le magasin. Au niveau formel, Acros remplit également tous les critères : équipé de lampes 35 W, le projecteur HIT offre une remarquable qualité de lumière de Ra > 90. Ses dimensions compactes et son design rectiligne sont en harmonie avec l'aménagement moderne de l'espace de vente et s'intègrent discrètement dans son architecture. De l'extérieur, la source lumineuse est presque entièrement dissimulée, ce qui augmente le rayonnement des bijoux parfaitement éclairés.

    Pour souligner la qualité des somptueux articles présentés en vitrine, les responsables ont également intégré le système d'éclairage à LED 4000 K. La couleur de lumière blanc neutre fait littéralement étinceler les articles de luxe aux yeux du client : l'excellent rendu des couleurs et l'extraordinaire qualité de lumière des luminaires font briller les bijoux dans leur couleur naturelle. Une ambiance réussie, que confirme également Adrian Meister : « Grâce au conseil compétent, au choix et aux échantillons de produits de Zumtobel, nous sommes parvenus à trouver la solution optimale. Beaucoup de nos clients sont enthousiasmés par l'atmosphère que rayonnent nos nouveaux étalages. »

    Tous les luminaires Zumtobel sont montés sur des rails triphasés, ce qui crée une image d'ensemble sereine et harmonieuse. Pour obtenir une concentration supplémentaire de la lumière sur les produits, les projecteurs Arcos sont dotés de deux réflecteurs différents. Des angles de rayonnements très intensifs dirigent la lumière de manière ponctuelle vers les vitrines, une fois plus, une fois moins. Par ailleurs, les lèche-murs Arcos assurent avec 4000 lux un éclairage harmonieux des murs du fond.



    Données concernant le projet :
    Maître d'ouvrage : Meister Juwelier, Zurich/CH
    Architectet : Designculture, Zurich/CH
    Installation électrique : Elintec AG, Zurich/CH
    Solution lumière : Zumtobel
    » Système de projecteurs ARCOS,
    » système d'éclairage à LED SUPERSYSTEM


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel
  • 02/2011
    Solutions lumière

    L'achat-plaisir à la puissance

    Le Maxi Mode Center mise sur l'éclairage de magasin de Zumtobel
    Le Maxi Mode Center, qui vient d'ouvrir ses portes à Vahrn en Italie, offre une nouvelle dimension de shopping pour tout le Tyrol du Sud.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Le Maxi Mode Center, qui vient d'ouvrir ses portes à Vahrn en Italie, offre une nouvelle dimension de shopping pour tout le Tyrol du Sud. Le centre commercial est connu pour son grand assortiment d'articles de marques dans les domaines du jouet, du vêtement et de l'alimentation. Pour souligner l'élégance du nouvel aménagement des rayons de chaussures et de jouets, les maîtres d'ouvrage ont choisi une solution lumière innovante de Zumtobel. La nouvelle gamme de projecteurs Discus, avec ses formes modernes et minimalistes les a séduit : ces luminaires de 35 et 70 watts, installés sur des rails conducteurs ou encastrés dans le plafond ont permis de créer une solution lumière efficace et uniforme dans les espaces de vente. Discus, par sa forme expressive et son extraordinaire effet lumineux, se montre parfait dans cette application.

    Le rayon jouet de 500 m2 ainsi que la spacieuse boutique de chaussures du Maxi Mode Center bénéficient d'un concept d'aménagement et de lumière très moderne : des lignes lumineuses Slotlight assurent un éclairage de base uniforme tandis que les projecteurs Discus flexibles se chargent de l'accentuation des marchandises.

    Avec leur forme plate et discrète, les projecteurs Discus en aluminium moulé sous pression se fondent dans l'architecture. Bien que le Discus ait été spécialement conçu pour un éclairage LED, il offre aussi des versions pour lampes à décharge haute pression de 20 à 70 watts qui présentent la même taille et la même forme. Avec les modèles pour rail conducteur ou à encastrer dans le plafond de ce système de projecteurs, cela permet des solutions lumières d'un design unitaire avec des sources ultramodernes.

    Dans le rayon jouet du centre commercial, les luminaires ont été installés à ras de plafond. Dans la boutique de chaussures, par contre, la faible profondeur d’encastrement de seulement 4 cm requérait une autre solution. C'est ainsi que des lignes lumineuses dans la version semi-encastrable ont été intégrées dans le plafond. Les projecteurs Discus ont pu être montés sur des rails conducteurs et sont de ce fait orientables sur 360° dans le plan horizontal et sur 90° dans le plan vertical. La composition d'éclairage général et de lumière d'effet confère aux surfaces de présentation un caractère vivant et sympathique qui éveille la curiosité et l'attention.

    La sécurité n'a elle non plus pas été négligée : les efficaces luminaires de sécurité à LED assurent un éclairage suffisant en cas d'urgence. Grâce à la forme compacte, ce système s'intègre discrètement dans le plafond.



    Données concernant le projet :

    Maître d'ouvrage / exploitant : Maxi Mode Center GmbH, Eppan/I
    Architecture : G & G Projektmanagement, Marling/I
    Installation électrique : C. & G. Impianti S.r.l., Vahrn/I
    Solution lumière : Zumtobel
    » Système de projecteurs DISCUS,
    » luminaire encastré SLOTLIGHT II,
    » gamme de downlights PANOS INFINITY,
    » éclairage de secours RESCLITE,
    » système de chemin lumineux TECTON


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel
  • 02/2011
    Produits

    Lumière invisible

    Microtools destiné à l'éclairage de rayonnages
    Le nouveau système LED Microtools s'intègre de manière pratiquement invisible dans les rayonnages et vitrines.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    À l'occasion de l'EuroShop, Zumtobel lance sur le marché le système LED pour éclairage de rayonnages qui fascine par sa forme minimaliste, sa finition parfaite et son excellente qualité de lumière. Le système LED discret est conçu pour le montage encastré ou apparent dans des rayonnages en bois ainsi que pour le montage apparent sur des fonds en verre ou en métal. Afin de garantir un éclairage différencié et extrêmement flexible, le système se décline en plusieurs modules différents faciles à combiner : pour l'éclairage général, l'éclairage d'accentuation ou une combinaison des deux. La technologie LED intégrée déploie ses facultés dans un espace minuscule : les têtes d'éclairage miniaturisées sont installées au fond des modules. La bague de réglage pour le pointage des projecteurs et le changement d'optiques ne dépasse du module que de 4 mm. Les sources lumineuses restent ainsi pratiquement invisibles au regard et la lumière déploie tout son effet sur les marchandises exposées. Les accents lumineux ciblés accentuent même les plus petits détails et les soulignent avec élégance.

    Les projecteurs à LED et profilés sont en aluminium anodisé argent et présentent une finition de haute qualité. Avec leurs dimensions réduites à l'extrême, les têtes articulées comptent parmi les plus petites actuellement disponibles sur le marché.

    Les puces LED de 1,2 W peuvent être placées fort près des produits, vu qu'elles développent un minimum de chaleur ; elles remplacent avantageusement les projecteurs halogènes TBT avec une puissance connectée nettement plus faible et sans perte de qualité. La concentration intelligente de la lumière LED permet de remplir de manière optimale toutes les exigences dans la conception de musées et de magasins. Des angles de rayonnement de Spot (16°) à Very Wideflood (68°) permettent une accentuation précise de certains produits tandis que les autres zones du rayonnage sont éclairées de manière uniforme et homogène.

    Afin de souligner l'authenticité des objets et de bien les accentuer, les modules LED Microtools LED ont été conçus dans deux températures de couleur : blanc chaud et blanc neutre. L'excellent rendu des couleurs de Ra > 80 ou Ra > 90 au choix souligne l'exigence qualité du système LED. Zumtobel utilise pour ce système des puces LED soigneusement sélectionnées avec le plus fin binning actuellement disponible sur le marché. Ceci garantit qu'aucune différence de température de couleur n'est discernable dans une comparaison directe des têtes d'éclairage. La technologie LED a en outre l'avantage d'offrir de longs intervalles d'entretien, c'est pourquoi Microtools s'impose partout où il est essentiel de ne pas perturber les activités commerciales.

    L'installation est facile et s'effectue en trois étapes : en premier, on fixe le profilé de montage sur le rayonnage. Ensuite, les modules LED sont encliquetés sur le profilé et glissés l'un à côté de l'autre. La commande et la régulation des intensités peuvent s'effectuer par module individuel. L'entière compatibilité DALI et l'intégration dans des systèmes de gestion de l'éclairage Dimlite, Emotion et Litenet promettent un maximum de flexibilité : la possibilité de connecter l'éclairage de plafond, des murs ou des vitrines à l'éclairage des rayonnages ouvre de belles perspectives d'ambiances attrayantes. Ce système permet même de tenir compte de l'intensité de la lumière du jour.

    Le système d'éclairage modulaire Microtools sera présenté en première à l'EuroShop et sera disponible dès mai 2011. Zumtobel offre une garantie de cinq ans sur toute cette gamme.

    » Á la famille de produits MICROTOOLS


    Illustrations: Publication gratuite avec la mention Zumtobel

  • 02/2011
    Entreprise

    Grand magasin tout en sensations lumineuses

    L'innovation et l'inspiration au stand Euroshop de Zumtobel
    Au stand Euroshop de Zumtobel, les visiteurs découvrent des compositions lumineuses sur mesure pour la vente et la présentation.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Au salon Euroshop de Düsseldorf, Zumtobel présentera cette année, du 26 février au 2 mars 2011, des solutions lumière pionnières pour un éclairage de magasin de haut niveau. Dans la halle 11, au stand A16 d'une superficie de 300 m², Zumtobel reconstitue différents espaces de vente, de la boutique de luxe au supermarché. Des produits LED pour tous les segments illustrent les nombreuses possibilités d'utiliser la lumière pour créer des mises en scène et dégager une impression d'authenticité.

    Dès l'extérieur, avec ses façades stylisées, ses vitrines et entrées, le stand reproduit une situation d'achat typique. Même les interactions entre les éclairages de vitrine et la lumière du jour sont parfaitement simulées par un plafond lumineux à LED. Les surfaces du stand ont été fort réduites et sont exécutées dans des tonalités de blanc et de gris épurées. Ainsi l’attention du visiteur est exclusivement attirée par les articles exposés et le spectacle lumineux. À la nuit tombante, le stand Zumtobel se métamorphose en un spectacle multimédia créé spécialement pour cette occasion avec des scénarios lumière dynamiques – un régal pour les yeux et les oreilles.

    L'intérieur du stand présente de nombreuses solutions lumière pour diverses surfaces de présentation, entre autre des éclairages pour rayonnages, niches, zones PDV, tables de présentation, vestiaires ainsi que comptoirs de produits fraîcheur. En traversant le stand, le visiteur découvre ainsi le concept d'éclairage adapté à chaque situation de vente. « L'EuroShop, qui est le plus grand salon international d'investissement commercial, est une importante plate-forme qui nous permet de montrer aux visiteurs des solutions efficaces sur mesure pour toutes les situations de vente. Nous voulons convaincre notre public, non seulement avec des produits LED innovants, mais aussi avec une approche holistique alliant technologie, dynamique et efficacité pour leur faire vivre une expérience lumineuse toute particulière » explique Harald Sommerer, CEO de la marque Zumtobel.

    Produits phares
    La nouvelle gamme de projecteurs lyon compte incontestablement parmi les produits vedettes. En collaboration avec l'agence d'architecture Delugan Meissl, Zumtobel a développé un concept particulièrement fascinant. Avec sa forme exceptionnelle, spécialement conçue pour la technologie LED, lyon ouvre de nouvelles voies dans l'éclairage de magasin. Cette gamme de projecteurs se distingue par un système de lentille-réflecteur innovant, des modules LED performants, un rendu des couleurs extraordinaire et des modèles Stable White et Tunable White. Elle sera présentée en première à l’EuroShop.

    Le nouveau système modulaire à LED pour l'éclairage des rayonnages, développé par Zumtobel fera également sa première apparition en public. Doté de la technologie LED de dernière génération, le discret système à LED offre une remarquable qualité de lumière et de rendu de couleur sur un espace minuscule. L'innovant éclairage de rayonnages se compose de têtes à LED de haute qualité pouvant être combinées à partir de différents modules. La bague avant des têtes d'éclairage ne dépasse des modules que d'environ 4 mm : grâce à cette astucieuse possibilité d'intégration, les sources lumineuses sont pratiquement invisibles au regard.

    Le projecteur à LED Vivo Tunable Food pour les rayons de produits frais est un nouveau produit extrêmement adaptable. Basé sur la gamme de projecteur à LED Vivo LED, le Vivo Tunable Food est doté d'un spectre chromatique réglable qui permet d'adapter – d'une simple pression de bouton – la couleur de lumière au produit frais : fruits, fromages ou viandes. Dix points lumineux préprogrammés sur la platine à diodes peuvent être activés directement à l'aide d'un commutateur rotatif ou de DALI. Le nouveau projecteur à LED remplace ainsi les combinaisons compliquées de filtres et réflecteurs.

    Tunable White – un plus pour les espaces de vente
    Les concepts d'éclairage pour espaces de vente augmentent le bien-être et la durée de séjour du client lorsque des variations de température de couleur et d'intensité lumineuse sont inspirées de la lumière du jour. Une autre importante nouveauté sur le stand Zumtobel est la présentation de Tunable White. À cet effet, Zumtobel présente une panoplie des downlights à LED et de projecteurs à variations dynamiques de températures de couleur sur une plage de 2700 à 6500 kelvins.

    Stand Zumtobel, halle 11, stand A 16


    Lieu de la manifestation :

    Messegelände Düsseldorf
    Messeplatz
    Stockumer Kirchstraße 61
    40474 Düsseldorf


    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel

  • 02/2011
    Produits

    Vivo Tunable Food ouvre l’appétit

    Éclairage optimal des aliments avec un spectre de couleurs
    Le nouveau projecteur Vivo Tunable Food dispose d'un spectre chromatique programmable assurant la couleur de lumière optimale pour les fruits, les légumes ou la viande.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Zumtobel a complété la gamme Vivo avec un projecteur à LED spécialement conçu pour les rayons alimentaires. Le projecteur Vivo Tunable Food est spécialisé dans l'éclairage de produits frais, tels que fruits, légumes, fromages, pains ou viandes. Une technologie innovante permet d'activer des points chromatiques préprogrammés précis sur la platine LED. Ce qui signifie que la couleur de lumière convenant à un produit donné - viande, fruits, légumes - peut être sélectionnée directement sur le projecteur. Avec le projecteur Vivo Tunable Food, Zumtobel démontre les possibilités extraordinaires qu'offre la technologie LED : un seul projecteur permet d'éclairer de manière optimale, par un simple réglage du spectre chromatique, les divers rayons alimentaires, réduisant ainsi la complexité de l'éclairage à lampes conventionnelles nécessitant des réflecteurs et des filtres.

    Les rayons fruits et légumes, tout comme les comptoirs de boucherie et de fromagerie attirent généralement le regard des clients et véhiculent l'image du magasin. Dans ces zones, un bon éclairage se reconnaît avant tout par une couleur de lumière et une distribution lumineuse spécialement adaptées aux produits proposés à la vente. Le rôle de la lumière artificielle est de présenter les produits de manière attrayante et appétissante sans déposséder les marchandises de leur authenticité.

    Le nouveau projecteur à LED de Zumtobel, le Vivo Tunable Food, réunit tous les critères en un seul luminaire : il permet de régler dix points chromatiques préprogrammés sur la platine LED à l'aide d'un commutateur rotatif placé sur le luminaire ou d'une commande DALI. Le Vivo Tunable Food est ainsi capable de projeter la lumière exactement adaptée au produit frais éclairé ou aux désirs du client grâce à son spectre chromatique réglable. Cette nouvelle technologie remplace ainsi les combinaisons compliquées de filtres et réflecteurs nécessaires jusqu'à présent. Afin de développer le produit parfait, Zumtobel a testé et fixé les différents points chromatiques en commun avec les clients. Doté d'un nouveau système de lentille-réflecteur, Vivo Tunable Food atteint en outre une répartition lumineuse régulière optimale et un rendu de couleur élevé de Ra > 80. Ces deux facteurs sont garants d'une présentation authentique des marchandises. Ces propriétés permettent finalement de concevoir un éclairage unitaire de rayons alimentaires avec des Vivo Tunable Food. La simplicité de maniement du projecteur diminue en outre considérablement la complexité des installations. L'absence de rayonnement IR et UV ménage les aliments et réduit le développement de chaleur nuisible.

    Avec son nouveau produit Vivo Tunable Food, Zumtobel fait figure de précurseur et montre que les luminaires à LED sont parfaits pour l'éclairage des produits frais. Jusqu'à présent, c'étaient les lampes à vapeur métallique haute pression qui dominaient cette application. Pouvant faire valoir des qualités telles que longue durée de vie, variabilité de couleur, efficacité et qualité de lumière, il n'est pas étonnant que les luminaires à LED supplantent également dans ce domaine les lampes conventionnelles. Le projecteur à LED Vivo Tunable Food sera disponible à partir de mai 2011 en blanc et en titane.

    Pour assurer une solution lumière unitaire pour tout le supermarché, la gamme de produit propose un autre projecteur Vivo LED. Présentant le même design que le Vivo Tunable Food, le Vivo LED Stable White est spécialisé dans l'éclairage d'accentuation puissant à l'intérieur des rayonnages. Il est ainsi possible de créer des solutions lumière harmonieuses.

    » Á la famille de produits VIVO

    Illustrations: Publication sans honoraire avec la mention : Zumtobel

     

  • 01/2011
    Solutions lumière

    Ušće Shopping Center à Belgrade

    Attraction magnétique
    C’est rouge, grand et ça a une force d’attraction semblable à un aimant. Avec le centre commercial Ušće une sorte de sculpture urbaine est née à Belgrade, interface entre la vieille ville et la ville nouvelle.
    Plus d’informationsMoins d'informations
    Le plus récent et plus important centre commercial de Serbie, l’Ušće de Belgrade, est bien plus qu’un simple temple de la consommation. Sa façade rouge lumineuse envoie le net signal d’une ville qui veut croître. Le rouge représente la force, l’énergie et l’attention. En effet, le bâtiment créé en 1999 sur une zone détruite par une attaque de l‘OTAN réclame clairement l’attention. L’ensemble, composé de la tour Ušće et du centre commercial Ušće, est déjà visible de loin. Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs affluent chaque jour à l’intérieur du bâtiment entre 10 heures et 20 heures par les trois accès. Là, il est possible de passer des journées entières, voire des semaines, pour tout voir, essayer ou visiter. Plus de 140 boutiques de toutes les marques internationales de renom, de nombreux cafés et restaurants, un cinéma multiplex de 11 salles, des pistes de bowling et des salles de jeux et, surtout, un immense supermarché de 4 000 m2 courtisent les visiteurs. Un monde à leur mesure. Rien qui ne s’y trouve pas, aucune chance d’échapper à la consommation.

    Dès la planification, les deux investisseurs du coûteux projet de 150 millions euro ont été hantés par l’idée que le commerce pourrait être trop présent au premier abord. Afin de s’assurer du contraire, MPC Holding et Meryll Lynch ont mandaté le bureau d’architectes de renom Chapman Taylor pour l’agencement de la façade et de l’espace intérieur. Ils étaient persuadés de réaliser ainsi quelque chose de particulier pour la ville de Belgrade, quelque chose qui va au-LEDà de la simple idée d’un centre commercial. Les architectes ont déjà prouvé à l’occasion de plusieurs projets internationaux que les deux aspects, commerce et architecture, s’alliaient pour créer un ensemble réussi. Effectivement, l’architecte responsable du projet, Gerardo Sannella, ne voit pas là non plus une contradiction absolue. « Nous sommes particulièrement doués pour concevoir une architecture belle, fonctionnelle et solide, sans pour autant perdre de vue l’aspect commercial. Car, de nos jours, tout doit être commercial. Chaque musée dispose de sa boutique et de son café. Ainsi, chaque exposition artistique est considérée comme une sorte de centre commercial », explique-t-il.

    L’architecture d’Ušće se nourrit de contrastes forts. L’imposante façade rouge vif attire les visiteurs, et l’intérieur clair, calme et lumineux invite à s’y aventurer. Des tons naturels doux flattent le regard et forment un espace neutre comme décor pour les boutiques et les attractions. « Notre mission consistait à créer un cadre pour les différents magasins. Ainsi, nous avons beaucoup travaillé avec le blanc de sorte que toute l’attention se tourne vers l’éventail de magasins et de points de restauration. » explique Gerardo Sannella à propos du concept d’agencement.

    Le contraste captivant entre l’extérieur et l’intérieur se poursuit également dans la planification de l’éclairage, fruit d’une collaboration entre les éclairagistes, Voltaire Lichtdesign de Milan et les électro-installateurs BDSP de Belgrade. Tandis que la façade du centre commercial est éclairée par de puissantes sources lumineuses, les lampes de Zumtobel confèrent des notes apaisantes à l‘espace intérieur. De vastes halls vitrés enjambent les galeries, qui se répartissent sur trois bâtiments et quatre étages. Le soir, la lumière du jour qui s‘y noie est remplacée par l’association de projecteurs Xeno et de projecteurs à miroir Miros, diffusant une lumière douce vers le bas. Des plafonds suspendus, des niches et des corniches créent un espace pour un éclairage fait de bandes lumineuses, où des zones calmes alternent avec des espaces de vie. Au-dessus de l’entrée principale ainsi que dans les zones centrales, des plafonds lumineux diffusent une lumière chaude et claire. En complément, des spots intégrés dans les plafonds créent des accents ponctuels et guident le visiteur le long des allées commerçantes. Entre les deux, se trouvent d’étroites lignes lumineuses en continu, qui font penser à un code-barres éclairé. La plupart des lampes sont équipées de variateurs, ce qui est plus agréable pour le visiteur qui bénéficie d‘une intensité lumineuse identique en permanence. La commande globale est assurée par le système de gestion de lumière Luxmate Professional.

    À Ušće, l’architecture et la lumière sont en parfaite harmonie et se complètent de façon exceptionnelle. « La mise en scène des différentes lampes se trouve au premier plan, mais également le sentiment global. Pour l’architecte Gerardo Sannella, il ne s’agit pas seulement de la réalisation d’une mission avec une compétence scientifique, mais d’une philosophie: « La mise en œuvre parfaite de l’architecture et de la lumière passe par une lumière invisible mais perceptible. Une lumière artificielle qui paraît naturelle, c’est ça l’Art véritable.



    Informations sur le projet :
    Maître d’ouvrage : Ušće Shopping Center d.o.o, Belgrade/SRB
    Architecture : Chapman Taylor Architetti S.r.l, Milan/I
    Planification et création de l’éclairage : Voltaire Light Design, Milan/I
    Installation électrique : BDSP YU d.o.o, Belgrade/SRB
    Solution d’éclairage : Zumtobel
    » Plafonds lumineux et lignes lumineuses SLOTLIGHT II,
    » plafonniers PANOS Q et PANOS M,
    » projecteurs XENO
    » projecteurs à miroir MIROS,
    » système de bandes lumineuses TECTON-TETRIS,
    » éclairage de sécurité RESCLITE et  » ONLITE SB 128,
    » système de gestion de la lumière LUXMATE PROFESSIONAL 


    Illustrations: Publication sans droit d’auteur avec la mention Zumtobel

Presse Newsfilter

  • Entreprise
  • Solutions lumière
  • Produits
  • Manifestations

RSS-Feed

Toujours top informé : Zumtobel vous offre la possibilité, de vous abonner gratuitement aux communiqués de presse via un RSS-Feed.

» Presse RSS

Vidéos

Vous trouverez du matériel vidéo à visionner et à intégrer dans votre site Web sur le
» Canal Zumtobel Youtube
PAYS
SOCIAL MEDIA

PSL

Partenaires en solutions lumière

Plus de succès avec des solutions lumière professionnelles et efficaces : Zumtobel informe, soutient des électriciens sélectionnés et les forme à l'utilisation de la lumière.
Aller au portail PSL

LCP

Lighting Competence Program

Ce programme de Zumtobel destiné aux ingénieurs électriciens vise à joindre leurs compétences aux nôtres, à exploiter les potentiels d'éclairage et à faciliter en même temps la conception au quotidien
Aller au portail LCP

LDP

Lighting Design Program

Ce programme de Zumtobel a été développé pour les architectes qui travaillent avec la lumière et désirent  trouver des informations, de l'inspiration et de l'aide. 
Aller au portail LDP
En savoir plus sur les programmes